12 cas positifs enregistrés dans la région de Dosso, dont 4 cures – Le Sahel

0
68


Partager c’est aimer!

Comme les autres régions du Niger, celle de Dosso n’a malheureusement pas échappé à la maladie des coronavirus (Covid-19). Selon le directeur régional de la santé publique de Dosso, le Dr Tassiou Elhadj Ibrahim, 28 alertes ont été examinées, dont 12 cas positifs de COVID 19 le 5 avril.

La réponse est venue rapidement. Un comité de gestion COVID 19 a ainsi été mis en place le 26 mars 2020, divisé en 7 comités qui sont le comité de coordination multisectoriel, le comité de surveillance épidémiologique, le comité Wash (prévention et contrôle des infections), le comité de communication multisectoriel, le comité de soins et le comité de logistique. La commission se réunit tous les 7 jours au niveau du comité multisectoriel pour faire le point sur les activités menées.

Concernant les ressources financières, le gouvernement nigérien, les partenaires au développement et certaines bonnes volontés soutiennent la région face à la pandémie. Dans le domaine de la prévention et du contrôle des infections, des dispositifs de lavage des mains ont été mis en place dans tous les services publics et privés, les services de FDS, les institutions commerciales, parmi les chefs coutumiers et religieux.

À cela s’ajoute le briefing de douze techniciens de surface sur la protection individuelle et la désinfection, la pulvérisation des locaux du DRSP et des sites de confinement, la pulvérisation régulière au moins 4 fois par jour depuis le site de l’hôpital COVID 19. ; la pulvérisation du CSI de la ville de Dioundiou et du village de Baliloua ainsi que l’organisation d’une réunion du comité WASH. Dans le cadre de la communication, des radios publiques et privées diffusent régulièrement des messages de sensibilisation à la population. Des messages audio ont également été mis à la disposition des sociétés de transport de passagers.

Selon le directeur régional de la santé publique de Dosso Dr Tassiou Elhadj Ibrahim, la région de Dosso a enregistré, au 5 avril 2020, une douzaine de cas de coronavirus; quatre (4) guérisons et cinq (5) contrôles en attente. Tous ces cas ont à voir avec un mouvement en contact avec quelqu’un d’ailleurs à l’exception d’un de Niamey. “Nous assistons actuellement à une cessation de la positivité car depuis quelques jours il n’y a pas eu de cas positifs”, se réjouit DRSP Dosso.

La communication est le meilleur moyen d’arrêter la pandémie, explique le Dr Tassiou Elhadj Ibrahim. “Quelque chose qui fait trembler l’Europe et les États-Unis n’a pas besoin d’être mis en garde, d’autant plus que ce que nous entendons sur les chaînes internationales est suffisant pour comprendre le danger qui nous attend”, a déclaré DRSP Dosso. Si vous voulez préserver votre vie et votre propre santé, alors la meilleure solution est de respecter les différentes mesures édictées par le gouvernement, car elles sont efficaces et au moindre signe vous devriez chercher à consulter les agents de santé.

Depuis fin 2019, le monde évolue dans le contexte d’une pandémie de coronavirus. La maladie se propage rapidement et n’épargne personne ne dépassant dans certains pays les capacités humaines et matérielles de prise en charge des structures de soins, d’où l’urgence sanitaire mondiale de l’infection COVID19 déclarée par l’Organisation mondiale de la santé.

Mahamane Amadou ANP-ONEP / Dosso



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici