152018 candidats dont 69321 filles face aux épreuves – Le Sahel

0
28


Partager c’est aimer!

Les examens du certificat d’études de premier cycle (BEPC) pour l’année universitaire 2019-2020 ont lieu depuis ce matin dans tout le pays. A l’occasion de ces évaluations, qui permettront aux plus méritants des 152 018 candidats de poursuivre leurs études dans les classes supérieures, le ministre de l’Enseignement secondaire, Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a livré hier un message dans lequel il s’est félicité de la résilience de l’éducation nigérienne. système face à la pandémie mondiale de coronavirus COVID-19.

Au début de son message, le Ministre de l’enseignement secondaire a rappelé que l’année scolaire qui s’achève << a malheureusement été marquée par la terrible pandémie de Covid-19 qui a eu des effets néfastes sur tous les secteurs socio-économiques. Aspects économiques et culturels de notre pays >> , y compris le secteur de l’éducation qui a été fortement touché. M. Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a ajouté que les mesures de distanciation sociale nécessaires se sont traduites par la fermeture des classes << entraînant ainsi une perte drastique de temps scolaire de plus de deux mois qui aurait pu compromettre la mise en œuvre de programmes scolaires ".

Le ministre Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a également rappelé que les cours suspendus depuis le 20 mars 2020, avaient pu reprendre le 1er juin 2020, évitant ainsi le risque d’une année blanche pour notre pays. Sur le plan pédagogique, il a souligné que les techniciens de son département ministériel ont rédigé des fiches techniques pour faciliter l’exécution des programmes dans toutes les disciplines enseignées au collège. “La capacité de résilience ainsi démontrée de notre système éducatif en général, et du sous-secteur de l’enseignement secondaire en particulier, est de bon augure pour des perspectives prometteuses pour l’école nigérienne”, a-t-il déclaré.

Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a rendu hommage aux principaux artisans de cette réussite: gestionnaires de système, enseignants, syndicats d’enseignants, écoliers et parents d’élèves pour leur sens des responsabilités, de l’initiative et du sacrifice. «Dans le cadre de la recherche de la qualité de l’enseignement / apprentissage, un souhait cher à SE. Elhadji Issoufou Mahamadou, président de la République, chef de l’Etat qui fait de l’éducation une de ses priorités, des mesures ont été prises pour renforcer la crédibilité du diplôme BEPC. J’invite donc les présidents des centres de correction et du Jury, les surveillants de salle et les membres des secrétariats, à plus de sacrifice et de rigueur dans le strict respect de la réglementation en vigueur », a conclu le ministre de l’Enseignement secondaire. , tout en rappelant que “des instructions fermes ont été données pour réprimer toute indélicatesse, et ce, conformément aux textes en vigueur”.

Cette année, 152 018 candidats se sont inscrits pour concourir pour le certificat d’études de premier cycle (BEPC), dont 69 321 filles, soit 45,60%. Tous ces candidats sont répartis dans 389 centres à travers le pays. Il est à noter que 49.266 candidats sont issus d’établissements privés, soit un pourcentage de 32,40. Les candidats libres représentent 9,95%, soit un effectif de 15 128 candidats.

Souleymane Yahaya (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici