24 terroristes tués entre Banibangou et Chinagoder – Niger Inter

0
44


Le 28 avril 2021, au moins 26 présumés terroristes ont été interpelés par les Forces Armés Nigériennes après des échanges de tirs, au nord de Chinagoder, dans la Région de Tillabéry, près de la frontière malienne. L’arrestation de ces présumés terroristes a permis à nos soldats d’étouffer dans l’œuf leur projet d’attaquer la localité de Banibangou le jour du marché hebdomadaire.

Ils étaient en train de se regrouper dans le cadre de ce projet d’attaque quand les FAN, sur la base de renseignements concordants, ont fondu sur eux et les ont neutralisés.

En effet, d’après un communiqué du Gouvernement rendu public le 2 mai 2021 à la Voix du Sahel, le mercredi, « 28 avril 2021, des renseignements sûrs et concordants faisant état d’un regroupement de présumés terroristes au nord de Chinégodar en vue de projeter une attaque sur la localité de Banibangou, les Forces armées nigériennes ont très rapidement dépêché une unité d’appui dans la zone afin de contrer le plan des terroristes ».

Une fois sur place, les éléments de nos forces de défense et de sécurité n’ont pas fait de quartier. « Après des échanges de coups de feu, 26 présumés terroristes ont été interpellés dont un blessé par balles qui a succombé à ses blessures » 24 heures plus tard, indique le communiqué.

Le complot terroriste contre la localité de Banibangou a, ainsi, été déjoué. Sans la vigilance de nos soldats, un vrai carnage allait se produire dans ce village du nord-Tillabéry qui n’est pas très éloignée de la frontière malienne et qui se trouve en plein cœur de la ‘’zone des 3 frontières’’. L’attaque terroriste qui se planifiait allait se produire le jour de marché hebdomadaire local et n’épargnerait, selon les sources sécuritaires, ni les civils, ni les forces de défense et de sécurité.

Cependant, « dans l’attente de leur transfert dans la ville de Banibangou, proche de Chinégodar, les détenus ont tenté de s’enfuir dans la nuit du 29 au 30 avril aux environs de 04h00 du matin et ont réussi à désarmer une sentinelle et à s’emparer de son arme », poursuit le communiqué du Gouvernement.

« N’ayant pas obtempéré aux tirs de sommation, 24 prisonniers ont été mortellement atteints et l’un d’entre eux a pu s’échapper ». Une véritable battue a été organisée pour retrouver le terroriste échappé et ses complices dans la nature. Quant à savoir comment cette évasion a failli se produire, le communiqué indique qu’une « enquête approfondie est ouverte pour en situer les responsabilités ».

Banibangou et Chinagoder sont deux localités du nord-Tillabéry qui sont, souvent, prises pour cibles par des groupes terroristes en provenance du Mali.

En rappel, le 15 mars dernier, des individus armés non identifiés ont attaqué des convois transportant des civils qui revenaient précisément du marché hebdomadaire de Banibangou.

Ils  se sont pré-positionnés, aux environs de 17h30, entre Dareydey et Chinagoder et ont  tous les véhicules venant de cette localité proche de la frontière malienne. Ils firent descendre une à une les personnes se trouvant à bord, trièrent les membres d’un même groupe ethnique et les exécutèrent ensemble. Le bilan fut des plus macabres : 58 personnes périrent, ce soir-là, dans leurs mains. Après ce massacre tout à fait ignoble, ils incendièrent deux véhicules, emportèrent deux autres et mirent le feu à plusieurs greniers.

Bassirou Baki Edir





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici