25 millions en soutien au groupement des veuves artisanales – Le Sahel

0
32


Partager c’est aimer!

Le groupement artisanal de veuves (soldats morts sur le champ d’honneur), en apprentissage au Centre de Formation Professionnelle et de Développement des Femmes (CFPF) a organisé hier matin au Camp Garba Hassane (Camp 6ème) une exposition et vente d’articles réalisés par les apprenants dudit centre. Au cours de cette cérémonie, la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako a présenté un soutien (en échec) de 29 millions de FCFA au Ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé qui a à son tour remis le vérifier auprès du directeur dudit centre.

Le Centre de formation et de développement professionnel (CFPF) est une structure qui vise à contribuer à l’autonomisation des familles des militaires en

général, les veuves et orphelins ainsi que les filles des quartiers environnants (Gamkallé, Saga, Talladjé, etc.) à travers des activités génératrices de revenus. Selon le commandant Aichatou Ousmane de la direction de l’action sociale, le CFPF a une capacité de 100 personnes et compte actuellement 55 apprenants. «On comprend aisément l’importance et l’impact de ce joyau qui met en lumière l’un des aspects de notre mission qu’est la coopération civilo-militaire, à travers la prise en compte de ces adolescentes déscolarisées des alentours. Le suivi réglementaire des filles et activités par une supervision dédiée lui a valu l’excellence dans la communauté urbaine de Niamey », a déclaré Aichatou Ousmane.

Ouvrant la cérémonie, le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a précisé que le CFPF offre une entrée rassurante dans le monde des affaires pour les filles et les femmes en général et celles vivant dans les casernes des Forces Armées Nationales en particulier. «Ces abris aident à lutter contre l’oisiveté des femmes militaires en l’absence du chef de famille et à favoriser leur autonomisation économique et même leur indépendance financière», a déclaré Mme Elback Zeinabou Tari Bako. Elle a saisi cette occasion pour souligner l’importance des services d’action sociale en général pour la population et pour les forces armées où ils interviennent pour la protection sociale du personnel des forces. «Au vu de la tâche, si noble et si importante qu’une Direction nationale de l’action sociale peut jouer, nous plaidons le Ministre de la Défense nationale pour la création de cette Direction au sein des Forces armées nationales», a soutenu la Promotion de la femme et de la protection de l’enfance avant expliquant les raisons de soutenir le centre des femmes du Camp Garba Hassane.

Ainsi, dans le cadre de la célébration de la Journée de la femme cette année (8 mars), la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a rappelé que son département ministériel en collaboration avec les organisations de femmes nigériennes a décidé d’apporter un soutien financier à les bénéficiaires des Forces de défense et de sécurité tombés sur le champ d’honneur. A cet effet, une quête a été organisée avec l’ouverture d’un compte dans une banque locale. Ce compte a été financé à hauteur de vingt-neuf millions neuf cent soixante-treize treize mille trois cents francs (29 973 300 FCFA). C’est ce montant qui a été entièrement remis aux représentants des épouses et des enfants des soldats tombés sur le champ d’honneur lors de la cérémonie consacrée à l’exposition et à la vente des articles confectionnés par les apprenants du Foyer Féminin du Camp Garba Hassane. . .

Après la remise du chèque, les autorités ont visité les stands, le magasin et les produits exposés pour l’occasion. Parmi les articles de ces courageuses femmes, on retrouve des produits dans les secteurs textile, artisanal, agro-alimentaire, etc.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici