355 candidats partent pour remporter le Brevet d’Etat d’enseignant – Le Sahel

0
28


Partager c’est aimer!

Le directeur du cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Issaka Dan Narba, a lancé les épreuves des examens de fin d’études à l’Institut national de la jeunesse hier, mardi 4 août, des sports et de la culture (INJS) de Niamey . Il y a un total de 355 candidats, issus de trois écoles dont: 220 candidats de l’INJS (économie familiale, éducation physique et sportive, jeunesse et animation culturelle; 55 candidats en économie domestique de l’établissement NAJAT et 84 de ProSport qui composent également à domicile L’économie aussi.

“Cela signifie que l’objectif est de tendre, dès l’année prochaine, vers l’organisation d’un examen national dans ces différentes disciplines, notamment avec la multiplication des écoles d’EPS et d’économie domestique”, a annoncé le président du jury M. Laouali Abdou. Il a également noté que la particularité de cette édition est le taux de présentation des femmes. «Sur les 355 candidats, il y a 307 femmes, soit un taux de 86,45%. Cela montre que les domaines de l’économie domestique, de l’éducation physique et sportive, de la jeunesse et de l’animation culturelle deviennent de plus en plus l’apanage des femmes. Cependant, j’encourage également les hommes à investir également dans ces domaines du sport et de la culture, dans l’intérêt de notre pays », a-t-il déclaré.

Ouvrant l’enveloppe scellée et distribuant la première épreuve, le chef d’état-major, M. Dan Narba, a offert quelques conseils aux candidats. «Ne comptez que sur vous. Ne cherchez pas la solution de facilité. Relevez les défis. Nous sommes là pour vous encourager et également vous soutenir. Seuls vos efforts personnels, basés sur ce que vous avez appris, peuvent vous permettre de réussir. Le Niger a besoin de vous », a déclaré Dan Narba. Revenant sur l’importante participation des femmes à ces examens, le chef de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports a rappelé l’adage selon lequel «Former une femme, c’est éduquer toute une nation. «Donc au niveau de l’INJS, je peux dire que nous formons tout le pays, à travers la formation des femmes, qui sont la mère de l’humanité», a conclu M. Dan Narba. Il est à noter que les candidats admis seront titulaires du certificat d’État d’instructeur d’éducation physique (BEIEPS) ou du certificat d’État d’instructeur d’animation culturelle des jeunes (BEIJAC).

Mahamadou Diallo (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici