39,4 milliards de FCFA au profit du secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement agricole durable – Le Sahel

0
34


Sharing is caring!

 

Le ministre des Finances, M. Mamadou Diop et l’ambassadeur de République Française au Niger, SE. Alexandre Garcia ont procédé, hier matin à Niamey, à une série de signatures de conventions, entrant dans le cadre de l’appui de l’Agence française de développement (AFD) au secteur de la Sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement agricole durable. Ces conventions signées s’inscrivent dans la poursuite du partenariat, en matière de financement du développement au Niger et sont d’un montant global de 60 millions d’euros, soit 39,4 milliards de FCFA.

 

Il s’agit notamment des conventions relatives à l’appui au Projet de développement des filières élevages dans la région de Zinder et Diffa dans le contexte de changements climatiques «Bounkassa Kiwo» ainsi que sa subvention ; et au Projet de renforcement institutionnel du secteur de la sécurité alimentaire au Niger «PRISAN». Par cette même occasion, le ministre des finances et l’ambassadeur de la France au Niger ont signé, aussi, la convention portant sur l’appui budgétaire global 2020, d’un montant d’environ 4,6 milliards de FCFA.

 

En dépit de la crise sanitaire mondiale de la pandémie de la COVID-19, ayant occasionné des réajustements et réaménagements budgétaires significatifs dans la plupart des pays, «la France, à travers l’Agence française de développement, a maintenu le même élan de solidarité en faveur de notre pays», s’est réjoui le ministre des Finances, M. Mamadou Diop, lors de la cérémonie de la série de signature des conventions. Cela, a-t-il poursuivi, est la traduction de la qualité des excellentes relations d’amitié qui ont toujours caractérisé la coopération franco-nigérienne.

Ainsi, la première convention est, selon le ministre des finances, M. Mamadou Diop, d’un montant de 32,8 milliards de FCFA, dont 6,6 milliards sous forme de subvention et 26,2 milliards de FCFA sous forme de prêt concessionnel, destiné au financement du Projet «Bounkassa Kiwo», visant à accroitre substantiellement la résilience du secteur de l’élevage face aux aléas climatiques. Ensuite, la deuxième convention, d’un montant de près de 2 milliards de FCFA, à titre de subvention est destinée au financement du Projet de renforcement institutionnel du secteur de la sécurité alimentaire au Niger (PRISAN), dont la mise en œuvre fait intervenir principalement le Haut-Commissariat à l’initiative 3N, le Dispositif national de prévention et de gestion des crises alimentaires et le Fonds d’investissement pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FISAN). Enfin, la troisième convention porte sur l’aide budgétaire de 4,6 milliards de FCFA, dont 2,6 milliards de FCFA destinés à appuyer la mise en œuvre du programme économique et financier et 2 milliards de FCFA pour la reconstitution de la réserve stratégique alimentaire de l’OPVN.

 

A cet effet, le ministre des Finances, M. Mamadou Diop a réitéré, au nom du Président de la République, Chef de l’Etat et du Premier ministre Chef du gouvernement, toute sa reconnaissance à l’ambassadeur de la France au Niger, à l’AFD et aux autorités françaises, pour leur soutien sans faille à notre pays.

 

Les projets bénéficiaires de ces financements s’inscrivent, selon l’ambassadeur de France au Niger dans deux des quatre axes du cadre général (2017-2021) de coopération entre le Niger et la France, à savoir la consolidation de la sécurité ; la gouvernance et la contribution au développement durable. Ils viennent ainsi s’ajouter au portefeuille de projets en cours d’exécution que la France finance à travers l’AFD, à plus de 69 millions d’euros, tels que  «Pôles Ruraux», «Jeunesse Diffa», «Redressement Tillabéri», Projet d’Appui au Développement Local volet Zinder, et Projet d’appui à la sécurité alimentaire des Ménages phase 4. «Ces projets traduisent le soutien de la France à son partenaire nigérien, au-delà des questions sécuritaires», a déclaré SE Alexandre Garcia, avant de saluer «l’exemplarité» des relations franco-nigériennes.

 Ismaël Chékaré(onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici