4732 personnes touchées et dégâts importants enregistrés dans la commune de Damagaram Takaya – Le Sahel

0
75


Partager c’est aimer!

Le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Laouan Magagi poursuit ses visites à l’intérieur du pays dans le cadre du suivi de la situation d’inondation. Arrivé le 15 août 2020 dans la région de Zinder, le ministre Laouan Magagi a effectué ce déplacement sur ordre du gouvernement pour constater de visu les dégâts causés par les fortes pluies enregistrées récemment sur tout le territoire et notamment dans la région de Zinder. . Il est accompagné du gouverneur de la région de Zinder M. Issa Moussa, du vice-président du conseil régional de Zinder, du préfet du département de Damagaram Takaya, du maire de la commune rurale de Damagaram Takaya, des responsables et départements centraux et régionaux en charge de la problématique.

Dans la région de Zinder, le ministre et sa délégation ont commencé des visites dans la commune de Damagaram Takaya, localité située à plus de 70 km au nord-est de la ville de Zinder. La délégation a notamment visité la digue de protection de la capitale de la ville. Selon les explications données par le maire de la commune, cette digue a été construite par la mairie en 2011. Elle est située à l’est de la commune et mesure environ 1 km 5. Elle est régulièrement renforcée chaque année à l’approche de la commune. . ‘hivernage. Malheureusement cette année et ce suite aux fortes pluies enregistrées dans la zone début août de l’ordre de plus de 134 mm, la digue n’a pas pu résister. Il a cédé sur une distance de cinquante mètres (50m). Grâce aux efforts de la bonne volonté et des armes valides de la municipalité, la digue a pu être scellée. Cependant, des champs de cultures ont été inondés, ainsi que quelques maisons effondrées, dont celle du secrétaire général de la préfecture.

Après la digue de protection, le ministre et sa délégation se sont rendus au village de Daganou, un village à 10 km à l’ouest de la commune de Damagaram Takaya. La particularité de ce village est qu’il est administré par deux communes, donc deux chefs de village. Les quartiers, situés du côté est, sont sous le contrôle de la municipalité de Damagaram Takaya. Celles du côté ouest sont administrées par la commune de Guidimouni. À la mémoire des villageois en 40 ans d’existence, le village n’a pas enregistré autant de pluie. Des quartiers entiers se sont effondrés, du côté est, comme ceux du côté ouest du village.

Avant de quitter ce village, le ministre en charge de la gestion des catastrophes n’a pas transmis le message de compassion des plus hautes autorités en particulier, du président de la République et du Premier ministre aux familles des sinistrés. M. Laouan Magagi a indiqué que le gouvernement et ses partenaires travaillent d’arrache-pied pour apporter aide et assistance à tous les ménages touchés. Il a également conseillé aux habitants de ce village de ne pas se reconstruire sur le lit des rivières car tôt ou tard, dit-il, quel que soit le nombre d’années, l’eau ne changera jamais de chemin. Il a appelé les habitants à continuer d’observer les gestes de barrière contre le covid 19.

D’autres villages environnants sont restés inaccessibles pendant plus de trois jours après les fortes pluies car plusieurs routes les reliant étaient pratiquement dégradées. D’autres routes se sont transformées en marécages spontanés, les rendant impraticables pour les véhicules. Globalement, la situation des dommages causés par les inondations dans le département est la suivante: 4 732 personnes touchées, 951 ménages touchés, 777 maisons effondrées, 387 champs de cultures inondés, 349 murs effondrés. Aucune perte de vie humaine n’est déplorée.

Tahirou AP / MAH / GC



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici