94 kg de cannabis et quatre individus dans les mailles du filet de l’OCRTIS – Niger Inter

0
103


Présenter au public le dernier exploit des limiers de l’OCRTIS, c’était l’objet du point de presse organisé par la direction de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants ce mardi 22 juin 2021, dans son enceinte. Le démantèlement d’un réseau de trafic composé d’un individu de nationalité nigérienne et trois individus de nationalité malienne, en possession de 94 kilogrammes de cannabis.

Cette dernière saisie de l’office tient des informations et des investigations menées par ses agents et qui ont permis de démanteler le 16 juin dernier, ‹‹ un réseau transnational de trafic de drogue dans la ville de Niamey › ›.

Cette dernière saisie de drogue non moins importante de 94kg de cannabis est estimée à 25 000 000 de francs CFA.

En ce qui concerne le mode opératoire, il n’est guère différent des autres procédés connus d’import, de transit et d’export sur le sol nigérien. Comme l’a expliqué Dr Abou Mountari, Commissaire Principal de Police, Directeur du Service Central de l’Information des Relations Publiques et des Sports (D/SCIRPS).

Il est question d’un réseau bien structuré dont le mode opératoire consiste à ‹‹ faire rentrer le cannabis au Niger où un des membres du réseau basé à Niamey, le récupère et le sécurise en attendant de le faire remonter au Mali dans des camions de transport de marchandises, sous bonne garde d’autres membres venus de Gao pour la circonstance ››.

Outre les 94kg de cannabis, un véhicule, une moto en plus d’une somme de 517 000 francs dont 420 000 en faux billets ainsi que plusieurs téléphones portables ont été saisis sur les mêmes trafiquants.

L’occasion pour le porte-parole de la Police Nationale Dr Abou Mountari de ‹‹ lancer un appel à la population pour plus de collaboration dans la lutte contre la drogue ››. Car la lutte contre le trafic de drogue et des stupéfiants n’est pas seulement l’apanage des agents de l’OCRTIS. La vigilance des uns combinée ensemble avec la collaboration des autres sont indispensables dans ce combat.

Dr Abou Mountari fait d’ailleurs savoir que c’est grâce aux informations fournies par la population que des enquêtes ainsi que des investigations ont été menées et qui sont à ce stade, couronnées de succès. On ne le dirait jamais assez, le trafic de drogue constitue une menace à la paix et à la sécurité au sein de la société.

Koami Agbetiafa





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici