A partir de lundi, le masque devient obligatoire dans certains quartiers de Paris et d’Île-de-France

0
19



Publié le:

Pour contrer la menace d’une seconde vague, le port du masque sera obligatoire, à partir de lundi, dans certains quartiers très fréquentés de Paris ainsi qu’en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et le Val -d’Oise.

La prévention contre le Covid-19 se renforce en Île-de-France. Le port du masque sera obligatoire “dans certaines zones à forte concentration de personnes” de la région parisienne à partir de lundi, a annoncé la préfecture de police de Paris samedi 8 août. La mesure concerne certains secteurs de la capitale et les départements limitrophes (Seine-Saint- Denis, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise et Val-de-Marne).

Selon la carte détaillée par la préfecture de police, les bords de Seine, la Butte Montmartre, le canal Saint-Martin et les berges du bassin de la Villette sont particulièrement concernés à Paris. La mesure s’applique également, entre autres, à la Bibliothèque nationale et à Bercy-Village. Les rues commerçantes sont également visées, notamment l’avenue Secrétan, la rue Montorgueil ou encore la rue du Faubourg-Saint-Denis, la rue Cadet ou la rue du Commerce, la rue de Buci et la rue Mouffetard.

Le décret couvre également les rues Jean-Pierre Timbaud, Oberkampf et Ménilmontant, hauts lieux de la vie nocturne de l’est parisien. «Les critères étaient des lieux où il y a des gens, où il est difficile de respecter la distance, des lieux de fête où il peut y avoir eu un relâchement des gestes de barrière» ces dernières semaines, a déclaré Nicolas Nordman, assistant sécurité à la mairie de Paris.

Les arrêtés préfectoraux des départements de la petite couronne contiennent également une liste détaillée des zones concernées en annexe. Les contrevenants seront passibles d’une amende de 135 euros, davantage en cas de récidive. Ces espaces, qui feront l’objet d’évaluations régulières, sont «susceptibles d’évoluer dans les semaines à venir en fonction des données épidémiologiques et de l’observation de la fréquentation des espaces publics».

Une demande d’Anne Hidalgo

“Tous les indicateurs montrent que le virus circule à nouveau plus activement dans la région”, indique le communiqué. Le port du masque sera obligatoire pour les plus de 11 ans à partir du lundi à 8 heures.

Le taux de tests positifs atteint aujourd’hui, selon le communiqué, 2,4% en Île-de-France contre 1,6% en moyenne nationale. «L’incidence est particulièrement importante chez les 20-30 ans. Elle est également plus élevée à Paris et dans les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine), donc uniquement en quelques villes du Val d’Oise », précise-t-on.

La décision de porter un masque obligatoire dans les zones fréquentées a été prise sur la base des recommandations sanitaires formulées par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France, ajoutent les préfectures.

>> A lire aussi: “D’inutile à obligatoire, comment le gouvernement a changé son discours sur le masque”

Mardi, la maire de Paris Anne Hidalgo avait demandé que le masque soit obligatoire dans plusieurs secteurs fréquentés de la capitale dont les quais de Seine, les marchés ouverts et, éventuellement, à proximité des gares.

Longtemps présenté comme “inutile” par les autorités, le masque est devenu obligatoire dans les lieux publics fermés le 20 juillet. Depuis une semaine maintenant, les préfets sont autorisés à l’imposer à l’extérieur “lorsque les circonstances locales l’exigent”. Et puisque de nombreuses communes l’ont déjà mis en œuvre comme Nice, Rennes, Lille, Nice, Marseille, La Rochelle …

>> Consultez notre carte des villes où le masque est obligatoire en extérieur

Avec l’AFP et Reuters



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici