Ashraf Ghani et son rival Abdullah Abdullah signent un accord de partage du pouvoir

0
121



Publié le: Modifié:

Le président afghan Ashraf Ghani et son rival Abdullah Abdullah ont signé dimanche 17 mai un accord de partage du pouvoir après plusieurs mois d’un conflit électoral qui a plongé le pays dans une crise politique.

Le président afghan Ashraf Ghani et son rival Abdullah Abdullah ont signé dimanche un accord de partage du pouvoir après des mois de querelles, a déclaré un porte-parole du président.

“Le Dr Abdullah dirigera la commission de réconciliation nationale et les membres de son équipe feront partie du cabinet”, a écrit le porte-parole de Gedi, Sediq Sediqqi, sur Twitter.

Dans ce pays en proie à la violence et où la pandémie de coronavirus s’aggrave, MM. Ghani et Abdullah se sont déclarés présidents le même jour et deux cérémonies d’investiture présidentielles concurrentes ont eu lieu le 9 mars. Le chef de l’exécutif, Abdullah Abdullah, arrivé en deuxième position, a contesté à plusieurs reprises les résultats de l’élection présidentielle.

Le scénario a rappelé les pires moments de l’élection de 2014, que les deux mêmes protagonistes ont également affirmé avoir gagnés.

Les résultats définitifs de l’élection présidentielle, organisée en septembre, n’ont été annoncés qu’en février, en raison notamment du dépôt par les candidats de 16 500 plaintes pour irrégularités.

Ashraf Ghani a obtenu 50,64% des 1,8 million de votes pris en compte. Abdullah Abdullah, qui n’a obtenu que 39,52% des suffrages, a qualifié les résultats de “trahison nationale”.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici