Assemblée nationale: adoption de modifications du statut autonome des enseignants-chercheurs au Niger

0
43


Les députés réunis en plénière ont approuvé, ce mardi 30 juin 2020, les modifications apportées au statut autonome du personnel enseignant-chercheur et chercheur des universités publiques du Niger.

Transfert d'argent Zeyna bis

Ce projet de loi vise à modifier et compléter la loi du 18 mai 2012, relative au statut autonome du personnel des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs des Universités Publiques du Niger (UPN).
Après huit ans de mise en œuvre, on constate que cette loi présente des lacunes. C’est pourquoi sa modification est nécessaire pour répondre aux exigences du moment.
Ainsi, ce texte vise spécifiquement à clarifier les fautes passibles de sanctions, les degrés de sanction, l’exercice du pouvoir disciplinaire et la procédure à suivre pour sanctionner tout enseignant-chercheur ou chercheur manquant à ses devoirs et obligations professionnelles, la valorisation de la retraite âge de l’assistant et du chercheur de l’UPN de 60 à 65 ans.
Il vise également à clarifier la réglementation des cours dans les établissements privés d’enseignement supérieur par les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UPN, la procédure de recrutement des enseignants-chercheurs et chercheurs, le renforcement des liens de tutelle entre l’UPN et le ministère en charge de l’enseignement supérieur. .
Après le vote général, le commissaire du gouvernement, le ministre en charge des enseignants du supérieur, M. Yahouza Sadissou s’est félicité de l’adoption de cette loi qui se présente comme “ une révolution dans la gouvernance universitaire au Niger ”. Le ministre Yahouza a enfin souhaité remercier tous ceux qui ont contribué au résultat de cette loi.
Le Niger compte huit (8) universités publiques réparties dans les huit régions du pays, rappelons-nous.

ANP





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici