Assurer la continuité des services du projet SWEDD malgré la pandémie de coronavirus – Le Sahel

0
84


Partager c’est aimer!

La ministre de la Population, Mme Amadou Aissata Issa Maiga a participé le lundi 8 juin 2020, par visioconférence, à la réunion virtuelle du Comité directeur régional avec le président Pr. Mariétou Koné, également ministre ivoirien de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté. Cette session extraordinaire convoquée à son initiative a porté sur le thème “L’autonomisation des femmes en tant que stratégie intégrée des plans de réponse contre COVID 19: perspectives pour le programme SWEDD”.

L’objectif principal de cette réunion virtuelle est d’examiner les effets de la pandémie de coronavirus sur l’autonomisation des filles et des femmes et les actions pertinentes susceptibles d’assurer la continuité des services et activités dans les pays membres du projet SWEDD et au-delà. Plusieurs discours ont été prononcés lors de cette session du comité de pilotage régional, dont celle de la ministre de la Population, Mme Amadou Aissata Issa Maïga. En effet, pour lutter contre la pandémie de coronavirus au Niger, le gouvernement a élaboré d’urgence un plan national de réponse dont l’objectif principal est de renforcer les capacités du pays à réagir à la propagation de la maladie et à mieux en prendre soin. besoins de santé.

“Notre plan d’intervention”, a déclaré le ministre de la Population, vise à renforcer et à maintenir les capacités adéquates de notre pays pour assurer l’efficacité de la prévention, de la préparation, de la détection et de la réaction à la menace COVID 19. Les objectifs spécifiques sont, entre autres: détecter les alertes et les cas positifs du nouveau coronavirus; assurer une gestion adéquate des cas; fournir des directives pour prévenir et combattre cette pandémie; promouvoir l’approche multisectorielle (une seule santé) “, a déclaré le Dr Amadou Aissata Issa Maïga. De plus, dans sa structuration, ce plan a certes une portée générale mais laisse aux structures d’exécution et aux partenaires au développement du Niger la latitude de diriger leurs actions sur certaines catégories de la population la plus vulnérable, en particulier les femmes, les filles et les personnes âgées.

C’est dans cet esprit que le projet SWEDD a pris des dispositions stratégiques et opérationnelles pour sa mise en œuvre. Au niveau stratégique, le projet SWEDD a consisté dans un premier temps à soutenir le suivi éducatif des enfants par les familles afin de prévenir les violences domestiques, notamment contre les filles et les femmes, et d’encourager les mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Dans une deuxième étape, le projet SWEDD prévoit de renforcer le système de soutien / référence pour les survivantes de violence basée sur le genre (VBG), en particulier dans les villes les plus touchées par la crise ainsi que l’écoute. Au niveau opérationnel, le projet SWEDD entend continuer à soutenir les activités économiques des femmes et des filles en leur fournissant des kits de démarrage selon les parcours de formation.

A l’issue de cette réunion virtuelle, les participants ont adopté un communiqué final dans lequel le Comité de pilotage régional a fait un certain nombre de recommandations aux gouvernements; la Banque mondiale qui est le donateur pour le financement du projet SWEDD; L’UNFPA et OOOAS, partenaires stratégiques dans la mise en œuvre des actions et l’Union africaine, l’organe de décision qui engage les Etats membres. Ainsi, le Comité de pilotage régional a recommandé aux gouvernements, la mise en œuvre effective des plans de réponse dans le cadre de COVID 19, adoptés par les pays en complément du PTBA 2020. Aux bailleurs de fonds, le comité recommande de prendre des mesures pour accompagner les pays dans la mise en œuvre effective et urgente mobilisation des ressources du projet pour préserver et consolider les acquis de la phase 1 du projet SWEDD et soutenir les efforts nationaux de mobilisation de ressources supplémentaires.

À des partenaires tels que l’UNFPA et OOOAS, la réunion a recommandé qu’ils assurent le renforcement et l’adaptation de l’assistance technique aux besoins prioritaires des pays dans les domaines suivants: maintien et retour des filles à l’école; continuité de la fourniture sûre de services de santé maternelle, infantile et nutritionnelle, y compris la santé génésique / planification familiale, etc. À l’Union africaine, les participants ont recommandé de poursuivre le plaidoyer auprès des institutions continentales pour porter la question de l’autonomisation des femmes au niveau du programme de l’Union africaine . Par ailleurs, le comité de pilotage régional salue la réponse à la pandémie de coronavirus et les premiers résultats positifs obtenus dans les domaines d’intervention de la SWEDD et dans d’autres pays.

Hassane Daouda (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici