Au Chili, des émeutes de la faim éclatent dans la banlieue de Santiago

0
155



Publié le: Modifié:

Les habitants d’une ville pauvre de la périphérie de Santiago du Chili, El Bosque, se sont affrontés lundi avec la police pour protester contre les pénuries alimentaires en détention. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées.

Les slogans sont hostiles au gouvernement, des pierres et des gaz lacrymogènes sont visibles … Dans la petite ville d’El Bosque, une banlieue pauvre de Santiago du Chili, des habitants ont manifesté lundi 18 mai contre les pénuries alimentaires liées à l’isolement mis en place endroit pour freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19.

“Ce n’est pas de la quarantaine, c’est de l’aide, de la nourriture, c’est ce que les gens demandent en ce moment”, a expliqué à l’AFP Veronica Abarca, une résidente.

Des barricades ont été érigées et la violence a dégénéré en affrontements avec des bâtons et des jets de pierres du côté des manifestants, et des gaz lacrymogènes et des canons à eau du côté de la police. La police a signalé 21 arrestations, réparties sur plusieurs heures dans l’après-midi.

L’activité économique ralentit depuis plusieurs mois

Le gouvernement du président Sebastian Piñera avait décrété vendredi le confinement de toute la population de la région de la capitale, qui concentre 80% des cas de coronavirus du pays. Mais l’activité économique est au ralenti depuis des mois déjà alors que le pays est en proie à des troubles sociaux animés depuis octobre dernier.

La municipalité d’El Bosque a publié un communiqué de presse dénonçant la détérioration de “la qualité de vie des habitants” et le manque de considération du gouvernement central pour les plus pauvres. “Ce sont les habitants qui, après plus d’un mois sans pouvoir travailler, sans avoir vu de mesures concrètes de la part de l’Etat, protestent aujourd’hui”, a écrit le maire, Sadi Melo.

Dimanche, le président a annoncé la distribution de 2,5 millions de colis alimentaires à ses citoyens les plus défavorisés. Le coronavirus a tué 478 personnes au Chili, pour plus de 46 000 cas.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici