Au Mali, la junte annonce avoir libéré le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta

0
114



Publié le:

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta a été libéré par la junte qui l’a renversé la semaine dernière, ont annoncé jeudi l’armée. Il est désormais “chez lui” à Bamako.

Les militaires au pouvoir au Mali ont annoncé jeudi 27 août avoir libéré le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) une semaine après son renversement. L’ancien dirigeant avait passé sept ans à la tête de cet État en guerre avec les jihadistes et qui faisait face à une crise politique majeure.

“Le président IBK est libre de se déplacer, il est chez lui”, a déclaré à l’AFP le capitaine Djibrila Maïga, porte-parole de la junte.

Le Comité national pour le salut du peuple, mis en place par les militaires pour diriger le pays, “informe l’opinion publique nationale et internationale que l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta a été libéré et se trouve actuellement à son domicile”, a annoncé la CNSP sur Facebook.

>> À lire: “Mali: de la crise politique au coup d’État militaire”

Dans sa résidence à Bamako

Un membre de sa famille a indiqué sous couvert d’anonymat qu’Ibrahim Boubacar Keïta était rentré dans la nuit à son domicile à Sebenikoro, quartier de la capitale Bamako.

L’ancien chef de l’Etat, âgé de 75 ans, a été arrêté avec plusieurs autres responsables le 18 août lors du coup d’État mené par des officiers maliens après des mois de troubles politiques.

Le président déchu, communément appelé Maliens par l’acronyme IBK, était devenu aux yeux de beaucoup d’entre eux le principal coupable de la grave crise sécuritaire, politique et économique dans laquelle leur pays sombrait depuis des années. Il a annoncé sa démission à la télévision nationale le même soir, affirmant qu’il n’avait pas d’autre choix pour éviter l’effusion de sang.

Il était détenu depuis dans un lieu non officiellement divulgué.

Avec l’AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici