Contribution à la gouvernance locale dans les zones d’intervention du programme – Le Sahel

0
79


Partager c’est aimer!

Vendredi, le directeur adjoint du Cabinet du Premier ministre, le Dr Aghali Abdoulkader, a lancé les activités de la 3e phase du Programme d’investissement et de renforcement des capacités des collectivités territoriales (PICCT). C’était en présence de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Niger, de SE Hermann Nicolai et d’invités.

Il s’agissait lors de cette réunion de présenter succinctement au public l’approche globale du programme, les acteurs de sa mise en œuvre ainsi que la feuille de route 2020 dont le Cabinet du Premier ministre, partenaire stratégique du PICCT, assureront une mise en œuvre opérationnelle efficace dans ce contexte marquée par la lutte contre le COVID-19 et ses effets et la préparation des prochaines élections. Il est important de souligner que le PICCT contribuera à améliorer l’accès de la population nigérienne aux services publics de base et à renforcer sa participation à la gouvernance locale.

Dans son discours à cette occasion, le directeur adjoint du cabinet du Premier ministre, le Dr Aghali Abdoulkader, a d’abord indiqué que cette cérémonie marquait le début effectif du programme PICCT III, dont le processus d’opérationnalisation s’est déjà concrétisé, notamment par la signature de l’accord séparé. accord en octobre 2019, recrutement et installation du consultant international en janvier 2020. Il note que le processus de décentralisation au Niger poursuit sa trajectoire entamée depuis des décennies avec, entre autres, l’appui des bailleurs de fonds.

Le gouvernement allemand continue de soutenir ce processus à travers le financement de programmes tels que le PICCT, qui priorise les mesures de renforcement des capacités des acteurs de la gouvernance locale, le renforcement de la participation de la population à la prise de décision locale et la mise en œuvre sociale, économique et l’infrastructure administrative en qualité et en quantité. Selon le vice-Premier ministre, le PICCT, qui en est à sa 3e phase, couvrira 3 conseils régionaux, 85 communes rurales, 17 communes urbaines et la ville de Tahoua dans les régions d’Agadez, Tahoua et Tillabéry. Le Dr Aghali Abdoulkader a souligné que les deux phases précédentes visaient à construire 489 infrastructures approuvées par le donateur et le partenaire stratégique avant de préciser que 469 infrastructures étaient terminées, soit un taux d’exécution de 96%.

Pour sa part, l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Niger, SEM Hermann Nicolai a rappelé que pour les deux phases précédentes du PICCT, le gouvernement allemand a accordé une contribution financière de 36,5 millions d’euros, et 20 millions d’euros pour la 3e phase. Il a salué les progrès réalisés par le Niger dans le domaine de l’appui aux collectivités locales avec la mise en œuvre du plan de transfert de compétences et de ressources adopté par le gouvernement nigérien en 2018 et la récente adoption du statut de l’administration territoriale qui constitue une condition sine qua non de l’attractivité de la fonction publique territoriale au niveau des services des collectivités.

Laouali Souleymane (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici