Covid-19 et actualités des quotidiens sénégalais

0
82


La presse sénégalaise a reçu, samedi à l’APA, un traitement préférentiel au coronavirus et aux événements sociaux. “Crise économique, déconfinement, gouvernance, émergence … La leçon du Pr. Kassé”, titre EnQuête.

Dans ce journal, l’économiste déclare: «Il y a un abus de confiance entre le gouvernement et le peuple. Le déconfinement appelle une analyse approfondie de la situation sanitaire et sociologique ».

Le Quotidien parle de “saturation des formations sanitaires” avec l’augmentation des cas de Covid-19 et note “les bleus des blouses”.

Selon nos confrères, “les cas de contact sont désormais confinés à leur domicile” et qu’un “cas communautaire tente de s’échapper à Ziguinchor”.

“Saturation des structures de santé – Hôtels transformés en hôpitaux Covid-19”, titre Vox Populi, informant que les cas positifs pour Covid-19 seront désormais hospitalisés dans des réceptifs hôteliers, des cas de contact confinés à domicile.

Ce journal fait état d’une courbe ascendante de la pandémie au Sénégal, avec 2310 cas positifs dont 197 communautaires et 86 importés.

Pendant ce temps, The Observer se concentre sur la 25e mort liée au coronavirus et raconte “l’histoire tragique du cordonnier (vivant à Pire) déclaré guéri puis mort”.

De manière générale, La Tribune revient sur cet “assassinat atroce à Kounoune” et indique que “la belle-fille fracasse la tête de la belle-mère”.

“Touba-L’horreur d’un crime”, écrit Vox Populi, qui traite de l’affaire Bara Touré, qui a tué ses deux fils.

Pour la source A, lors de sa dernière audition avant son renvoi devant le procureur et son placement sous mandat d’arrêt, “Bara Touré revient” et informe: “C’est dans l’après-midi du jour du 26 septembre 2019 que j’avais en tête l’idée d’exécuter mes enfants. Je voulais le faire avant 17h mais ce n’était pas possible. J’y ai réfléchi avant de le mettre en pratique du jour au lendemain ».



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici