Covid-19: Madagascar capitalise sur le potentiel économique d’Artemisia

0
135


Le président malgache Andry Rajoelina encourage, en raison de sa valeur marchande élevée, la culture de l’Artemisia utilisée dans son pays pour le traitement du coronavirus. Madagascar a tiré Artemisia de sa pharmacopée afin de fabriquer les Covid-Organics prescrits de manière préventive et curative. Et c’est le chef de l’Etat lui-même qui assure, à l’aide de tweets, la promotion du “remède” de la Grande Ile.

Andry Rajoelina veut maintenant cultiver davantage d’Artemisia dans son pays puisque sa valeur en tonnes est de “3000 dollars contre 350 pour le riz”. Actuellement, Madagascar a une capacité de production de 3000 tonnes d’Artemisia par an.

Le président malgache, convaincu que «l’heure de la solidarité africaine» est venue, a rencontré par visioconférence plusieurs de ses homologues du continent pour promouvoir Covid-Organics, qui peut être consommé comme décoction et tisane.

Par ailleurs, une délégation de Guinée-Bissau s’est récemment rendue sur l’île rouge pour collecter des lots d’Artemisia destinés aux quinze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Andry Rajoelina a fait le bilan de l’épidémie de coronavirus hier soir avant d’annoncer une série de mesures visant à consolider la résilience de son pays au virus.

Parmi les principales mesures prises par M. Rajoelina figurent la prolongation de l’état d’urgence sanitaire pour une période de 15 jours et la prolongation de la fermeture des écoles à l’exception des classes d’examen.

La suspension de tous les vols (internes et internationaux) et la fermeture des frontières maritimes pour les passagers sont également maintenues. De plus, le port du masque est obligatoire dans tout le pays.

“Tout contrevenant sera puni d’une demi-journée de travaux d’intérêt général et de la mise en fourrière du véhicule pour les chauffeurs de bus et de taxi-brousse”, prévient le chef de l’Etat.

Ce dernier reconduit “toutes les mesures en vigueur” dans les régions les plus touchées, à savoir Atsinanana, Analamanga, Alaotra Mangoro et Haute Matsiatra. Pour les autres zones, Andry Rajoelina autorise “l’ouverture de lieux de culte à condition de respecter la distance d’un mètre entre les fidèles (et celle) des établissements de restauration”.

Ces décisions ne constituent qu’un assouplissement des restrictions de liberté car les rassemblements de plus de 50 personnes mais aussi les événements culturels, familiaux et sportifs restent interdits.

À ce jour, Madagascar compte 149 patients Covid-19, dont 99 ont été guéris et un seul cas grave. Dans ce pays de l’océan Indien, le virus circule très lentement.



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici