Dan Ankara: l’homme par qui 5000 semis d’arbres ombragent l’entrée de la ville de Tessaoua au Niger sur 12 km.

0
125


Dans les années 80, Elhadj Dan Ankara a entrepris de planter 5 000 plants de «Azadirachta Indica »communément appelé neem d’Iyataoua à Tessaoua sur une distance de 12 km. Pour entretenir ses usines, il a recruté une main-d’œuvre et utilisé son véhicule et un réservoir et arrosé les arbres 2 à 3 fois par semaine. Il a mis des paniers ou des épines pour protéger les plantes des animaux.

À son époque, beaucoup de gens le rendaient fou et l’appelaient quelqu’un qui avait perdu son temps. Après sa mort, ses bénéficiaires ont continué d’entretenir sa forêt. Aujourd’hui, le travail d’Elhadj Dan Ankara est apprécié et admiré de tous. Cette réalisation lui a permis de remporter plusieurs prix dans la lutte contre la désertification.

Celui qui plante un arbre n’a pas vécu inutilement. Qu’Allah le lui rende au centuple et souhaite la bienvenue à Elhadj Dan Ankara dans son paradis éternel.
IciNiger (avec Studio Kalangou)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici