De fortes condamnations sur fond de détermination à lutter contre le terrorisme au Sahel – Le Sahel

0
29


Partager c’est aimer!

Barbare, lâche, méprisable, haineux … En réalité, aucun mot n’est de trop pour décrire correctement l’attaque perpétrée par des individus armés le dimanche 9 août aux alentours de Kouré, causant la mort de huit (8) personnes dont deux Nigériens (un chauffeur et un guide touristique) et six humanitaires de nationalité française. Les victimes, il faut le rappeler, étaient parties, dans un véhicule appartenant à l’ONG ACTED, à la découverte des girafes de la région de Kouré, dans le département de Kollo (région de Tillabéri), ​​où elles étaient ciblées par des assaillants à motos, apparus de qui sait où.

Au Niger, en France et dans d’autres pays de la sous-région, cette attaque sanglante a suscité de vives émotions au vu de sa cruauté. Ainsi, réagissant sur place avec un tweet publié sur sa page officielle, le même jour, le président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, a fermement condamné cet attentat terroriste “Je condamne l’attentat terroriste lâche et barbare perpétré ce dimanche dans la paisible ville de Kouré. Dans cette situation douloureuse pour tous, je présente mes sincères condoléances aux familles des victimes nigériennes et françaises. Je présente mes condoléances au président Emmanuel Macron, dont l’engagement à nos côtés dans la lutte contre le terrorisme est inébranlable. », a écrit le chef de l’Etat.

Dans un communiqué qu’il a rendu public dimanche, le ministère nigérien en charge de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a assuré qu’une << enquête et des opérations de perquisition sont en cours afin de retrouver et juger les auteurs de cet acte ignoble, et de renforcer la sécurité en la zone ".

Côté français, la réaction du président Emmanuel Macron n’a pas tardé à tomber dimanche, à travers un communiqué rendu public par la présidence de la République française. Dans ce communiqué de l’Elysée, le président français a dénoncé “l’attaque meurtrière qui a lâchement frappé un groupe de travailleurs humanitaires”. Il a ensuite déclaré que “tous les moyens” seront mis en œuvre pour “élucider” les circonstances de cette “attaque”. Après avoir indiqué qu’il avait eu un entretien avec son homologue nigérian, SE. Mahamadou Issoufou, le président Macron a ajouté que «leur détermination à poursuivre la lutte commune contre les groupes terroristes au Sahel» est restée «intacte».

Joignant sa voix à celle du président Emmanuel Macron, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, a publié dimanche soir un autre communiqué dans lequel il réaffirmait l’engagement sans faille de nos deux pays à poursuivre le combat. contre le terrorisme dans la bande sahélienne. “Nos deux pays restent déterminés à poursuivre la lutte commune contre les groupes terroristes au Sahel”, indique le communiqué. “Tous les moyens sont et seront mis en œuvre pour élucider les circonstances de cet attentat meurtrier”, a assuré le Quai d’Orsay.

Déjà, le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé hier, lundi, l’ouverture d’une enquête pour élucider l’affaire et sanctionner les auteurs de ce meurtre, nous apprend une dépêche de l’agence de presse. Reuters. “Une enquête a été ouverte sur les chefs d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et une association criminelle terroriste”, a-t-on appris du PNAT. Citant la même source, le rapport de Reuters indique que l’enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la sous-direction antiterroriste (SDAT).

Autre réaction, autre condamnation, celles de l’ONG ACTED. “Ce crime odieux ne doit pas rester impuni et nous ne détournerons pas de notre engagement de soutenir le peuple nigérien”, a déclaré l’ONG dans un communiqué.

Assane Soumana (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici