DECLARATION DU CONSEIL DES NIGERIENS AUX ETATS-UNIS (CONUSA) – Niger Inter

0
48


Après analyse de la situation de la diaspora aux États-Unis en général et de l’arrêt: n ° 04 / CC / MC du 15 juin 2020 de la Cour constitutionnelle du Niger en réponse à la demande de SE le Premier ministre qui valide la décision de la CENI de suspendre l’enrôlement des Nigérians de la diaspora citant: “Le Covid-19 est un cas de force majeure qui justifie la suspension de l’enrôlement des Nigérians de la diaspora dans le fichier électoral national biométrique”. Le Conseil des Nigériens des États-Unis (CONUSA) fait la déclaration suivante:

  • La CONUSA accueille ce discours avec surprise, déception et tristesse, car il constitue un sérieux revers pour la démocratie et risque d’entraver la poursuite du vote de la diaspora, et ce après l’occasion qui lui a été donnée de s’exprimer lors des élections générales de 2016.
  • La CONUSA déplore le caractère unilatéral de cette décision car elle a été prise sans consultation des représentants de la diaspora.
  • La CONUSA informe la CENI qu’il existe des itinéraires alternatifs très clairs presque partout dans nos pays d’accueil qui peuvent permettre un bon déroulement de l’inscription biométrique qui permettra de voter pour le Nigérien de l’extérieur.
  • La CONUSA invite le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’étranger (MAEC / IA / NE) à créer un cadre de consultation rapide entre la CENI, les ambassades et les représentants de la diaspora pour réfléchir à des voies alternatives afin de créer toutes les conditions permettant à la diaspora de continuer à exprimer son suffrage. Supprimer tout obstacle qui pourrait interrompre ou mettre en danger le vote de la diaspora.
  • La CONUSA reste convaincue que le développement et l’émergence du Niger nécessitent l’intégration et l’inclusion effective de sa diaspora, qui constitue une véritable source exceptionnelle de ressources et d’expertise en dehors de cette intégration ne sera complète que lorsque cette dernière pourra exercer pleinement ses droits fondamentaux, y compris le droit voter, qui est l’indicateur le plus important de la citoyenneté.
  • La CONUSA invite la CENI, les autorités et leurs partenaires à revoir cette décision, qui est préjudiciable aux intérêts de la diaspora et au progrès de la démocratie au Niger.
  • Enfin, la CONUSA lance un appel solennel à toutes les femmes nigériennes vivant en dehors des frontières de notre cher pays le Niger à s’unir contre cette décision de la CENI.

Vive la démocratie !!!

Vive le Niger !!

Président

Douma Seibou





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici