Défense: à l’état-major de l’Air, le colonel Boulama Issa Zana remplacé par son adjoint, le colonel Amirou Abdoul Kader

0
68



Le colonel Amirou Abdoul Kader (2) a été nommé chef d’état-major de la Force aérienne ce vendredi 22 mai 2020. Il remplace le colonel Boulama Issa Zana (1), en fonction depuis 2011, et qui est cité à plusieurs reprises dans l’audit du département de la défense nationale.

Transfert d'argent Zeyna bis

Comme rapporté exclusivement par actuniger dans un article précédent, de hauts responsables militaires ont été limogés ce vendredi 22 mai 2020, après la réunion du Conseil supérieur de la défense nationale qui s’est réuni sous la présidence du chef de l’État et du chef suprême des armées , le président de la République Issoufou Mahamadou. Le Conseil a validé la nomination d’un nouveau chef d’état-major de la Force aérienne et de son adjoint, et les décisions ont ensuite été approuvées par le Conseil des ministres, qui s’est tenu le même jour. C’est ainsi que le chef d’état-major indestructible de l’armée de l’air sous la 7e République, le colonel-major Boulama Issa Zana Boukar Dipchiarima, en fonction depuis le 3 juin 2011, a fini par céder sa place à celui qui était son adjoint depuis août 2016 , Le colonel Amirou Aboul Kader.

En tant qu’adjoint du nouveau chef d’état-major de la Force aérienne, le colonel Salifou Mainassara a été nommé.

Aucune explication n’a été donnée par le gouvernement suite à ce jeu de chaises musicales à la tête des hommes bleus de l’Air Force. Dans les coulisses, cependant, il est dit que cette décision fait suite à un audit du ministère de la Défense nationale, qui a révélé de graves lacunes dans la gestion des fonds alloués à l’armée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le colonel Boulama Issa Zana, l’un des pions de l’armée nigériane depuis l’avènement de la 7e République, est régulièrement cité dans cette affaire qui suscite encore l’indignation de l’opinion publique face à l’ampleur des scandales révélés. Il y a quelques jours, plusieurs sources et les médias ont confirmé que l’ancien ex-chef d’état-major de l’armée de l’air avait été entendu par la police judiciaire dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet.

Il est à noter que cette réorganisation légère mais significative à la tête de l’armée de l’air fait suite à celle opérée en janvier dernier par le président Issoufou dans la hiérarchie militaire supérieure.

Ikali (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici