deux fournisseurs sur l’indice – L’innovation au service de l’information pour mieux informer.

0
258


Des soldats nigériens patrouillent autour de Bosso, dans la région de Diffa, le 25 mai 2015 (image d’illustration). ISSOUF SANOGO / AFP

L’audit du ministère nigérian de la Défense a révélé un manque à gagner de plus de 110 millions d’euros pour l’Etat, via des surcoûts, des contrats fictifs, une concurrence déloyale… Une enquête est actuellement en cours par la police judiciaire. Le rapport d’audit ne s’intéresse pas à la chaîne administrative qui a conduit à la validation des contrats, mais se concentre sur une dizaine de fournisseurs d’équipements militaires. Deux hommes sont cependant signataires de la majorité des contrats passés par les enquêteurs. Aboubacar Charfo, surtout connu pour son activité dans le BTP. Et le premier en termes de montant des contrats signés: Hima Aboubacar, alias Petit Boubé. Son nom a longtemps résonné dans le secteur des marchés de la défense.

Petit Boubé, comme on le sait, concentre près de 40% des surcharges épinglées par les enquêteurs. Et cela principalement via une société enregistrée au Nigeria qui aurait signé, entre 2015 et 2018, 88 milliards de francs CFA de contrat, le tiers surfacturé et non livré, selon le rapport d’audit provisoire. Les réclamations qui sont actuellement refusées commentent l’avocat du milliardaire.

C’est quelqu’un qui se méfie de tout le monde et n’a pas d’amis “Dit un homme qui a fait des affaires avec lui il y a quelques années avant d’ajouter” Il n’a aucun scrupule “Pour ses proches, ces critiques ne sont que de la jalousie.

Son avantage: disposer des fonds nécessaires pour se porter caution de l’Etat pour certains contrats. Il avance parfois de l’argent avant d’être remboursé par le Trésor. “ Il se paie d’énormes commissions ou taux d’intérêt “Confie un expert de la machinerie financière nigériane. D’où l’un de ses surnoms,” l’assistant contractuel “.

Marié à la fille de l’ancien président Baré Maïnassara, il côtoie les plus grands. A Niamey, on connaît ses palais de marbre, dans lesquels plusieurs chefs d’État ont été hébergés. Illustration de sa proximité avec la présidence. A Paris, il possède trois hôtels particuliers avenue Foch et plusieurs voitures de luxe.

Jusqu’à présent très protégé, il n’a jusqu’à présent pas été inquiété dans ce cas nigérian. Mais l’un de ses proches parents, le chef d’état-major de la Force aérienne, a perdu son emploi le 22 mai.

Aboubacar Charfo Il est commerçant du département de Bouza dans la région de Tahoua, fief du président Issoufou. Parmi les contrats passés au crible du rapport d’audit provisoire, c’est lui qui a le plus signé après Hima Aboubacar et ce, pour un montant de 57 milliards de francs CFA. Un tiers des contrats qui lui sont confiés seraient surfacturés ou non livrés, selon ce document.

Les Etablissements Charfo sont principalement connus pour leur activité dans l’industrie de la construction. Mais ces dernières années, le nombre de contrats signés par Aboubacar Charfo dans le secteur de la défense a explosé, selon plusieurs observateurs. Camions, véhicules blindés, bus, motos, pièces détachées, lunettes de vision nocturne, armes et munitions, il importe notamment du matériel chinois.

Comment est-il entré dans l’industrie? ” Compte tenu de sa base nationale, il dispose des liquidités nécessaires pour effectuer les avances nécessaires à ce type de contrat. “Explique un politicien de la région de Tahoua.” Ce qui compte avant tout, ce sont ses relations avec le mouvement présidentiel Dit une autre source politique. Rejoint par RFI, Aboubacar Charfo n’a pas souhaité prendre la parole.

Texte de: Marie-Pierre Olphand (RFI)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici