Double Contact – Sadek: “J’aimerais bien que l’OM ait aussi une grosse équipe”

0
30



RMC Sport a sa rubrique “culture-sport” baptisée “Double Contact”. Tout au long de l’année, on vous propose des entretiens intimes et décalés, avec des artistes qui font l’actualité. Après la sortie de son album “Aimons-nous vivants”, on a rencontré Sadek. Au programme: les feintes de Jay-Jay Okocha, le niveau de Marseille, l’Espérance de Tunis et les Lakers.

Un brin de nostalgie. Lorsqu’il se replonge dans ses premiers souvenirs du Parc des Princes, Sadek voit ressurgir les dribbles chaloupés d’Augustin Okocha, le sourire de Ronaldinho et les ailes déployées de Pedro Miguel Pauleta. C’était l’époque où le PSG et l’OM se livraient des duels incertains en Ligue 1. Lorsque les supporters des deux camps attendaient le match de l’année, avec le ventre serré par l’incertitude. Une période que l’artiste de Neuilly-Plaisance regrette un peu aujourd’hui.

Ses souvenirs de foot au Brésil

Malgré le plaisir de voir son club de cœur tutoyer les sommets européens, le punchliner du 93 souhaite que Marseille puisse à nouveau rivaliser. Pour raviver la flamme qui relie la Canebière à la Tour Eiffel. Quitte à ce que de riches investisseurs rachètent l’équipe phocéenne, comme les Qataris l’ont fait avec Paris.

C’est ce que nous confie Sadek lorsqu’on le rencontre après la sortie de son album “Aimons-nous vivants” (disponible depuis début avril). Il en profite pour nous parler aussi de son soutien à l’Espérance de Tunis, le club phare de son pays d’origine, et de la passion du foot au Brésil, où il a vécu durant plusieurs mois. Sans oublier son intérêt pour la NBA et les Lakers de LeBron James.

>> Découvrez tous les entretiens “Double Contact” en cliquant ici



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici