Elections présidentielles: Kané Kadaouré Habibou investit le candidat SDR Sabuwa

0
21



Le Parti Synergique des Démocrates pour la République (SDR Sabuwa) a investi ce dimanche 12 juillet dans Niamey, son candidat aux prochaines élections présidentielles. C’est son président, Kané Kadaouré Habibou, un jeune architecte qui se lance ainsi dans l’aventure politique en se concentrant sur la jeunesse pour relever les défis socio-économiques du pays.

Transfert d'argent Zeyna bis

Après le lancement en grande pompe des activités du parti le 23 février 2020 au Palais des Sports de Niamey, les militants et sympathisants de la Synergie des Démocrates pour la République (SDR Sabuwa) se sont réunis ce dimanche 12 juillet 2020 sur les mêmes lieux de détention leur premier congrès statutaire et investir leur candidat pour les prochaines élections présidentielles. Sans surprise, le président du nouveau parti politique, Kané Kadouaré Habibou, a été choisi pour porter le flambeau du SDR Sabuwa pour conquérir le fauteuil présidentiel. Une première pour l’un des plus jeunes candidats des candidats déclarés à la magistrature suprême pour les élections du 27 décembre 2020 et du 21 février 2022, au cas où il parviendrait à se lever au second tour. C’est, en effet, dans un pari audacieux que le candidat Kane Kadouare Habibou, qui dirige un parti politique tout aussi jeune, a inauguré son assemblée générale constituante le 1er septembre 2019. Depuis lors, et malgré les forces présentes sur l’échiquier politique national , le jeune président du parti a pu démontrer qu’il n’avait pas lancé de parti politique pour se contenter de faire la figuration et encaisser n’importe quel poste politique en échange de son soutien et celui de sa gauche. Après la mise en place des différentes structures nationales, régionales et locales du parti, des tournées à l’intérieur du parti, le candidat du SDR Sabuwa a été couronné ce dimanche 12 juillet à Niamey pour la course à la magistrature suprême du pays. Le Congrès de nomination, qui s’est déroulé en présence de nombreux militants et représentants de pays amis, a tenu sa promesse et a été précédé par le premier congrès d’envergure du parti.

Pariez sur les jeunes

A 40 ans, Habibou Kané Kadaouré est un jeune architecte qui a étudié dans le pays puis s’est formé à la Faculté des Sciences de l’Ingénieur de l’Université des Sciences et Technologies de Blida en Algérie. Fondateur du cabinet Archi-concepts en 2008, cet expert agréé par les cours et tribunaux de la République du Niger en architecture-construction-bâtiment, s’est lancé dans la politique avec SDR Sabuwa, un parti politique qu’il a lancé il y a un peu plus d’un an. Pour réussir son pari, il a misé sur la jeunesse comme en témoigne le thème choisi pour le premier congrès statutaire du parti: “La responsabilité des jeunes face aux défis sociopolitiques au Niger”. Nouveau venu sur la scène politique, le SDR Sabuwa a opté pour la social-démocratie, niche sur laquelle se fonde le projet social du président et candidat du parti. Avec cette inauguration pour la prochaine élection présidentielle, Habibou Kané Kadaouré va désormais porter son ambition politique à un autre niveau en mettant tous les moyens nécessaires pour présenter ses arguments sur une scène politique déjà saturée de la multitude des partis politiques, dont beaucoup s’appuient également sur la jeunesse. La prochaine élection présidentielle sera son premier test grandeur nature où il devra imprimer ses notes et surtout manoeuvrer avec agilité pour confirmer ses prétentions politiques. Comme on dit, ” À cœur vaillant rien d’impossible “. En s’engageant dans la politique d’une manière si audacieuse, il doit certainement avoir longuement réfléchi à la maxime que Pierre Corneille a fait dire à Rodrigue dans “Le Cid” et qu’il a dû beaucoup remanier pendant ses années de lycée: “Je suis jeune, c’est vrai, mais pour les âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre d’années”. Sauf qu’en politique, notamment au Niger, les logiques sont toutes différentes et il s’agit de … c’est le défi pour le jeune candidat qui tente sa première chance à l’élection présidentielle, c’est-à-dire en prenant l’ascenseur politique plutôt que les escaliers…

A.Y.B (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici