Emmanuel Macron veut relancer la réforme des retraites, mais “transformé”

0
190



Publié le: Modifié:

Dans une interview à la presse régionale, Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu’il souhaitait entamer la réforme des retraites, mais “transformé”. Le président français a demandé la reprise des négociations avec les partenaires sociaux cet été.

Lors de son internement, il s’est dit qu’il pouvait être “mis de côté”: la réforme des retraites, vivement contestée il y a plusieurs mois en France, devrait enfin être remise sur les rails, comme suggéré le jeudi 2 juillet, Emmanuel Macron dans un entretien avec plusieurs quotidiens de la presse régionale.

“La réforme des retraites doit-elle être mise à la poubelle? Non. Ce serait une erreur”, a insisté le président français, qui a également laissé entendre qu’il était favorable à une prolongation de la durée des cotisations, paramètre jusqu’ici rejeté. .

“Cette réforme ne peut pas être reprise inchangée à la fin de la crise, mais la question du nombre d’années pendant lesquelles nous contribuons reste posée”, maintient Emmanuel Macron. “Nous ne pouvons pas être un pays qui souhaite l’indépendance, la récupération sociale, économique et environnementale et être l’un des pays où nous travaillons le moins tout au long de la vie en Europe.”

En revanche, interrogé sur le maintien ou non de l’âge charnière à 64 ans, cher à son Premier ministre Édouard Philippe, il n’a fait que répondre: “Je suis prêt à (la réforme) se transformer”.

“Pas d’abandon d’une réforme des retraites”

Emmanuel Macron a également réaffirmé que “la deuxième ligne, les livreurs, les caissiers” est “la France perdante du système de retraite actuel”, qui gagnerait à un système de points universel.

Mais le deuxième sujet, a-t-il poursuivi, sera celui des “équilibres financiers”. “Je vais demander au gouvernement de reprendre rapidement une consultation approfondie, dans un dialogue de responsabilité associant les partenaires sociaux de l’été sur cet aspect des équilibres financiers”, a-t-il déclaré.

“Tout cela doit être mis sur la table” mais “il n’y aura pas d’abandon d’une réforme des retraites”, a insisté le président français.

Sur l’ensemble de ses réformes, Emmanuel Macron a également reconnu qu’il avait “(s) mis à part la maladresse. J’ai parfois estimé qu’il fallait aller vite sur certaines réformes”.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici