En Europe, des frontières ouvertes aux touristes européens, sous conditions

0
66



Publié le: Modifié:

Le déconfinement en Europe s’accompagne d’une ouverture des frontières. Depuis mercredi, les touristes européens peuvent à nouveau se rendre en Italie, tandis que l’Allemagne a annoncé le même jour la levée des avertissements sur les voyages touristiques en Europe. Cependant, un retour à la normale n’est pas envisagé, afin de limiter la propagation de Covid-19.

Peu à peu, l’Europe se dessine et ouvre progressivement ses frontières. Quelques semaines avant les vacances d’été, le gouvernement allemand a décidé mercredi 3 juin de lever à partir du 15 juin ses avertissements sur les voyages touristiques en Europe tandis que l’Italie rouvrait ses frontières ce même jour aux touristes européens.

Pour sa part, l’Autriche cessera jeudi, plus tôt que prévu, les contrôles systématiques à ses frontières terrestres, à l’exception de ceux avec l’Italie, trois mois après avoir restreint la liberté de circulation afin de freiner la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi le gouvernement.

>> Lire aussi: Réouverture des frontières extérieures de l’UE: quelles perspectives pour les diasporas?

Un autre pays européen s’est engagé dans cette même voie: la Belgique. La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé que le pays rouvrira ses frontières avec les autres pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni et les quatre pays Schengen non-UE à partir du 15 juin.

Différentes mesures selon les pays

Sophie Wilmès a cependant recommandé aux voyageurs de s’assurer que leur déplacement était possible car «chaque pays décide seul d’ouvrir ses frontières» à ses propres conditions. De plus, des cafés, bars et restaurants pourraient rouvrir en Belgique sous conditions à partir du 8 juin, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

En Allemagne, les restrictions resteront fortes, même si “le Conseil des ministres a décidé de ne pas étendre les avertissements de voyage” à l’UE et aux pays associés, afin de “les remplacer par des recommandations” aux voyageurs, pays par pays, a déclaré Heiko. Maas, ministre des Affaires étrangères.

“Pas d’invitations de voyage”

“Les recommandations (…) ne sont pas des invitations à voyager”, a insisté le ministre social-démocrate, demandant aux touristes allemands de peser soigneusement leur décision avant de faire leurs valises. “Nous devons éviter une reprise du tourisme conduisant à une deuxième vague d’infection”

L’assouplissement des restrictions ne signifie pas que tous les déplacements seront possibles à partir du 15 juin dans toute l’Europe, a averti le ministre.

>> Lire aussi: Déconfinement: les Européens profitent de leur liberté retrouvée

En Autriche également, les voyageurs seront soumis à des règles. Le ministre des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg, a par exemple déclaré maintenir les restrictions avec l’Italie en raison de la situation épidémique toujours sensible dans certaines régions du pays, dont la Lombardie, et a l’intention d’analyser à nouveau la situation la semaine prochaine.

Concernant l’Autriche, la levée des contrôles jeudi concerne l’Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse, la Slovaquie, la Slovénie, la République tchèque et la Hongrie. Les voyageurs de ces pays européens n’auront plus à observer de quarantaine à leur arrivée sur le territoire autrichien ni à présenter un test négatif pour le nouveau coronavirus.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici