Facebook supprime les publicités pour la campagne Trump avec le symbole nazi

0
84



Publié le: Modifié:

Facebook publicités de campagne Donald Trump inédites de son réseau social qui comprenait un symbole utilisé par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Facebook a supprimé les publicités de l’équipe de campagne électorale de Donald Trump qui a attaqué l’extrême gauche et affiché un triangle rouge inversé, le symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques dans les camps de concentration.

“Nous avons supprimé ces messages et publicités parce qu’ils violent nos règles sur la haine organisée”, a déclaré jeudi 18 juin un porte-parole du géant américain des médias sociaux.

L’alerte a d’abord été lancée par le Washington Post, qui a signalé le contenu problématique à Facebook. La plate-forme a ensuite inédit les publicités qui comprenaient le triangle rouge.

>> Lire: États-Unis: “En quelques phrases, John Bolton a ruiné la campagne de Donald Trump”

“Nous n’autorisons pas les symboles qui représentent des organisations ou des idéologies haineuses, à moins que ce ne soit pour les condamner”, a déclaré Nathaniel Gleicher, directeur des règlements sur la cybersécurité chez Facebook, interviewé lors d’une audition jeudi au Congrès américain sur un article du Washington Post.

Le triangle rouge est apparu sur certains messages de campagne sponsorisés par le président, le vice-président Mike Pence, et la page de l’équipe de campagne “Team Trump”.

Une publicité dénonçant “l’antifa”

Le texte a attaqué les “hordes dangereuses de groupes d’extrême gauche” et a appelé les internautes à signer une pétition contre les “antifa” ou les antifascistes, que le chef de l’Etat a accusé, sans preuves, d’avoir endommagé les manifestations contre les violences policières .

>> Lire: Mort de George Floyd: l’accusation sans précédent des généraux américains contre Donald Trump

Le débat sur la modération des publicités et des propos politiques sur les plateformes agite les États-Unis depuis des mois, moins de 140 jours avant l’élection présidentielle.

Facebook autorise les publicités politiques et refuse de soumettre les déclarations des candidats et élus à son programme de vérification des faits, dans l’intérêt du public de se faire sa propre opinion. Mais leurs messages restent soumis aux règles générales contre le terrorisme, aux louanges de la violence ou même aux fausses informations pratiques sur les sondages.

Avec AFP





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici