Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés au Niger – L`innovation au service de l`information pour mieux informer.

0
13


Dans le cadre de la promotion de l’emploi des jeunes, une formation de reconversion professionnelle au profit de 70 jeunes diplômés en difficulté d’insertion a débuté ce matin au CPTP de Niamey (Centre de Perfectionnement de Travaux Publics).

Pendant 6 mois, ces jeunes venus de toutes les régions du Niger seront formés en BTP à savoir : conducteurs spécialisés en maintenance des engins de chantier ; staffeurs décorateurs en bois ; maçons spécialisés en finition enduit, etc.

C’est le Secrétaire Général du ministère de l’Equipement, M. Abdalah Oumar Ahmed qui a présidé le lancement de cette formation  en présence du coordinateur de PRODEC, Dr. Aoula Yahaya, du directeur de l’ANPE, M. Ibrahim Nahantchi, du directeur du CPTP M. Mamouda Bachrou et plusieurs invités venus pour la circonstance.

M. Abdalah Oumar Ahmed a rappelé que depuis l’installation des autorités de la 7ème République, un accent particulier a été mis à la réhabilitation des centres et écoles de formation professionnelle. « En initiant cette formation, le PRODEC et l’ANPE ouvrent des nouvelles perspectives à ces jeunes, car d’ici 5 à 6 mois, nous verrons sur le marché du travail des nouvelles compétences des techniciens bien formés à la tâche. C’est donc une belle opportunité pour nous de remercier de vive voix tous nos partenaires qui nous accompagnent sans relâche dans cette noble et exaltante session de formation des ouvriers qualifiés ».

Pour sa part, le directeur de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi au Niger, M. Ibrahim Nahantchi  a précisé que ce contingent de 70 jeunes bénéficiaires est une partie de 200 jeunes à former au cours de l’année 2020, dont 130 en hôtellerie et restauration. Selon lui, pour réussir la mise en œuvre de la formation de reconversion, l’ANPE a obtenu le soutien financier du PRODEC dont elle est une des agences d’exécution.

Pour sa part, le directeur du CPTP, M. Mamouda Bachrou s’est appesanti sur les efforts consentis par le PRODEC et l’ANPE dans le cadre de la formation, l’insertion et la promotion de l’emploi des jeunes. En effet, il a notifié que cette phase de formation intervient un mois seulement après le lancement de la formation de reconvention de 10 jeunes conducteurs de chariot Elt au CPTP. « Cette seconde formation est le témoignage éloquent du regain d’intérêt que les autorités de la 7èmeRépublique accordent à la problématique de l’emploi des jeunes. Mais un emploi de qualité repose sur un enseignement approprié soucieux des sollicitations des entreprises et des attentes du pouvoir public, toute chose que le CPTP s’emploi à concrétiser conformément à son cahier de charge. C’est le lieu d’exprimer notre profonde gratitude et nos remerciements au PRODEC et à l’ANPE pour avoir superviser de bout en bout, le processus qui ont conduit le lancement de cette formation » .

Auparavant le coordinateur de PRODEC, Dr. Aoula Yahaya a affirmé qu’il n’est pas de trop de dire que le PRODEC est un outil du Gouvernement du Niger. Le PRODEC contribue à la réduction des chômages des jeunes. « Il se trouve que pour atteindre ses résultats, le PRODEC a prévu un grand volet relatif à la reconvention des jeunes en difficulté d’insertion pour avoir un nouveau métier qui va leur permettre d’être dans le tissu économique. C’est à cela que nous attelons aujourd’hui en partenariat avec l’ANPE » a expliqué le coordinateur de PRODEC Dr. Aoula Yahaya avant de souhaiter bonne chance au CPTP en charge de cette formation. « Je souhaite bonne chance et surtout abnégation, assiduité et sérieux aux jeunes récipiendaires pour qu’à la fin, les résultats obtenus soient ce qui ont été escomptés pour le bien être de l’économie nigérienne en général et le bien être des jeunes récipiendaires ».



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici