Funérailles du Premier ministre ivoirien: le PM Brigi Rafini à Korhogo pour l’enterrement de feu Amadou Gon Coulibaly

0
51


Le Premier ministre Brigi Rafini a assisté ce vendredi 17 juillet, à Korhogo, à l’enterrement de son homologue ivoirien Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet à Abidjan. L’occasion pour le chef du gouvernement de transmettre au président Alassane Dramane Ouattara et au peuple ivoirien, les condoléances du président de la République Issoufou Mahamadou et du peuple nigérien.

Transfert d'argent Zeyna bis

C’est dans une atmosphère pesante et pleine d’émotions intenses que le Premier ministre ivoirien a été emmené ce vendredi 17 juillet après la prière du vendredi, dans son dernier domicile à Korhogo, son village natal. Décédé le 8 juillet à Abidjan, le défunt Amadou Gon Coulibaly a été enterré en présence du président Alassane Dramane Ouatarra (ADO), de son homologue togolais Faure Gnassimbgé et du Premier ministre nigérian Brigi Rafini. Nous avons également noté lors de la cérémonie, en plus d’une foule impressionnante, la présence de responsables ivoiriens ainsi que de plusieurs délégations nationales et internationales venus rendre un dernier hommage, aux côtés de sa famille et de ses amis, à celui qui était depuis trente ans, le plus proche et fidèle collaborateur du président ADO.

Peu avant l’enterrement, le Premier ministre Birgi Rafini a assisté à la prière du vendredi suivie d’une prière mortuaire à la Grande Mosquée de Korhogo. Le serment, lors du dernier adieu, a été prononcé par l’imam Ousmane Diakité, secrétaire exécutif du Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire (COSIM). Le guide religieux a rappelé que le défunt Premier ministre durant son séjour terrestre a enseigné des vertus telles que le travail, la loyauté et la dignité. Ces valeurs, il les a léguées en héritage aux Ivoiriens. Il a ensuite demandé à Allah d’accorder miséricorde et paix dans l’au-delà aux illustres disparus. “Amadou Gon Coulibaly a eu une vie utile pour la Côte d’Ivoire”dit le guide religieux qui a ajouté en même temps que “Chacun devrait méditer et imiter les valeurs qu’il incarnait”. La prière funéraire avant le départ de la dépouille pour l’enterrement a été menée par Cheick Mamadou Traoré, imam de la mosquée Riveira Golf à Abidjan qui est également président du COSIM et guide suprême de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire. Peu de temps après ces rites funéraires islamiques, le corps d’El Hadj Amadou Gon Coulibaly a été enterré dans l’intimité familiale stricte. Il rejoint ainsi la terre de ses ancêtres après dix jours d’hommage officiel et une vie bien remplie au service de son pays comme le reconnaissent tous ceux qui l’ont connu et travaillé avec lui.

A la tête d’une importante délégation, le chef du gouvernement nigérien a adressé au président Ouattara les plus sincères condoléances du président Issoufou Mahamadou. En son nom et au nom du gouvernement et du peuple nigériens, Brigi Rafini a également transmis au peuple ivoirien les tristes condoléances du frère et ami du peuple nigérien.

BirgiRCI3

BirgiRCI6

A.Y.B (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici