Habi Mahamadou Salissou encourage les encadrants et étudiants et préside une réunion de son cabinet – Le Sahel

0
62


Partager c’est aimer!

Hier matin, le ministre de la Communication, Habi Mahamadou Salissou, a visité les locaux de l’Institut de formation aux technologies de l’information et de la communication (IFTIC). Accompagné de membres de son cabinet, le ministre Salissou a été accueilli par le nouveau directeur général dudit institut, M. Amadou Sahadou Illiassou, entouré de superviseurs et d’étudiants. La délégation s’est rendue de haut en bas dans l’établissement et a obtenu des explications sur le fonctionnement de l’IFTIC, avant de présider, dans la salle polyvalente dudit institut, une réunion de son cabinet, en présence des directeurs généraux de l’ANP, l’IFTIC, ONEP et ORTN.

L’Institut de formation aux technologies de l’information et de la communication est une école de référence régionale pour la formation des responsables de l’information et de la communication. Depuis sa création jusqu’à nos jours et conformément à ses missions et objectifs, l’IFTIC a su mettre à la disposition des secteurs public, parapublic et privé de notre pays et, de plus, du personnel crédible qui fait la fierté de l’institut. Cette visite du ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, intervient à un moment où les superviseurs et les étudiants de l’institut ont repris les cours après plusieurs mois d’absence en raison de la pandémie de Covid-19.

Ce fut donc l’occasion pour le ministre de rencontrer le personnel et les étudiants de l’institut, pour observer le respect, au niveau des établissements, des mesures de barrage édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie. “Nous sommes fiers de voir que ces mesures sont respectées au sein de l’IFTIC. Nous avons également visité les locaux pour voir les conditions de travail des encadrants et des étudiants. Ici aussi, nous avons pu constater que l’école a tout mis à la disposition des apprenants et de leurs des formateurs pour le bon travail et les bons résultats. Par ailleurs, certains formateurs ont été chaleureusement félicités par la direction de l’établissement pour leur dévouement, leur engagement et surtout leur disponibilité au travail. C’est le cas du cadreur Issoufou Kodo “, a salué le ministre de La communication.

“Cette école de référence régionale doit continuer dans sa ligne droite de réussite, de réussite et de formation des élites en information et communication”, a-t-il déclaré. Le ministre a également déclaré qu’il avait visité la bibliothèque, qu’il a trouvée très bien remplie de documentation. “Des documents tels que les mémoires d’anciens étudiants et d’autres doivent être numérisés, comme c’est le cas avec l’ORTN”, a indiqué le ministre.

Par la suite, le ministre Habi Mahamadou Salissou s’est dit surpris de découvrir la radio diffusée par l’IFTIC sur la fréquence 97 Mhz FM et de diffuser ses programmes tous les mercredis et jeudis de 9h à 15h. “Nous avons découvert cette autre merveille de l’IFTIC, où nous avons accordé un entretien à de jeunes étudiants. Après ces visites, nous avons décidé d’innover, en organisant aujourd’hui et ici même à l’IFICTIC la réunion de notre cabinet ministériel. Rencontre que nous avions l’habitude de tenir à la Maison de la Presse. “

Le ministre de la Communication a indiqué que l’État déploie de gros efforts pour permettre à l’IFTIC de bien fonctionner mais aussi pour promouvoir l’excellence en son sein, notamment en augmentant la subvention allouée à cet établissement. Cependant, il a appelé l’IFITIC à mobiliser ses propres ressources, notamment en facturant les frais de scolarité de ses étudiants en totalité et dans les délais, conformément aux textes régissant l’Institut. “Par ailleurs, j’appelle les élèves et leurs parents à respecter leurs engagements en payant, comme il se doit, les frais de scolarité, afin que l’école puisse remplir correctement sa mission et son travail.”

Le ministre de la Communication, Habi Mahamadou Salissou, a ensuite encouragé les étudiants et leur a demandé de prendre leurs études au sérieux pour avoir plus de succès, car “seul le travail paie”, a-t-il conclu. N’oubliez pas que l’IFTIC propose des formations au journalisme audiovisuel, à la presse écrite, à la production / production, aux techniques de tournage et de son, aux sciences de l’information documentaire, etc.

Mahamadou Diallo (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici