Herrera ou Paredes, le dilemme de Tuchel

0
16



L’heure du grand rendez-vous approche, et le onze parisien émerge. Pour affronter l’Atalanta Bergame ce mercredi soir en quart de finale de la Ligue des champions (21h, sur RMC Sport 1), sans Marco Verratti et Angel Di Maria, l’entraîneur du PSG Thomas Tuchel devrait, selon les dernières informations et les dernières séances d’entraînement, commencer sur un système diamant 4-4-2.

Un modèle dans lequel Marquinhos évoluerait en tant que sentinelle, Neymar en tant que numéro 10 et Idrissa Gueye en tant que porteur de flambeau de gauche. Pour le dernier poste au milieu, celui de porteur de flambeau droit, Ander Herrera est le favori depuis quelques jours. Mais le Basque est en compétition avec Leandro Paredes, les deux hommes présentant des caractéristiques différentes.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

ANDER HERRERA

Pourquoi Tuchel peut parier sur lui

Le point fort d’Ander Herrera (30 ans) est avant tout son profil, plus relais que celui de Paredes. Le Basque est plus mobile, plus rapide que l’Argentin, et tient probablement mieux le ballon que lui. Cependant, avec Marquinhos qui s’occupe de la récupération, c’est ce dont Tuchel aura besoin pour profiter des ouvertures laissées par un Atalanta généralement ludique. A 30 ans, le natif de Bilbao a également plus d’expérience en Ligue des champions. Ce qui n’est pas énorme non plus, puisqu’il s’agit de 14 matchs de C1 en tout, avec au mieux un huitième de finale aller en 2018, et un autre en 2019, précisément contre Paris avec Manchester United.

Pourquoi Tuchel peut hésiter

Arrivé gratuitement à l’été 2019, l’international espagnol s’est montré très actif sur les réseaux sociaux, un peu moins sur le terrain. Souvent blessé, ou laissé sur le banc par son entraîneur, Herrera n’a fait que 19 apparitions avec le PSG, pour un peu plus de 1000 minutes de jeu, et n’a pas encore signé de match de référence. En Ligue des champions, on l’a vu lors des trois premiers matches de groupe, mais pas depuis le 22 octobre, et du match aller contre Bruges. Remplaçant contre Saint-Etienne en finale de la Coupe de France, il a disputé une heure contre l’OL en Coupe de la Ligue. Autant dire que son état de forme interroge. Cependant, le staff parisien se dit très content de lui depuis la reprise.

LEANDRO PAREDES

Pourquoi Tuchel peut parier sur lui

Sans tomber dans le cliché de la «grinta» argentine, Leandro Paredes (26 ans) est un joueur plus mordant, plus agressif que Herrera, dont le PSG a parfois manqué lors de grands rendez-vous. Et si son adaptation a d’abord été délicate à Paris (elle est arrivée en janvier 2019), elle a semblé prendre un plateau l’hiver dernier. Installé avec Gueye contre Dortmund en huitièmes de finale retour début mars, il en avait livré un excellent exemplaire. Avec 30 apparitions au total, pour 1600 minutes de jeu, sa saison 2019-2020 est plus complète que celle d’Herrera.

Pourquoi Tuchel peut hésiter

Outre son profil plus récupérateur, et une certaine lenteur, son agressivité peut justement remettre en cause sa capacité à garder son sang-froid, si jamais le match devenait tendu. L’Argentin n’a jamais été expulsé avec le PSG, donc on ne le présentera pas comme un joueur ingérable, mais on pourrait quand même voir contre Saint-Etienne en Coupe de France qu’il a un certain appétit pour le combat. Ce dont Di Maria en est témoin, ne se passe pas très bien sur la scène européenne. Enfin, son expérience à un très haut niveau est encore modeste, puisque l’ancien joueur du Zenith a découvert la Ligue des champions la saison dernière, et a fait cinq apparitions en tout.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici