Hollande dément toute pression politique sur la mise à l’écart de Benzema

0
30



François Hollande, président de la République lorsque l’affaire de la sextape dans laquelle Karim Benzema sera mis en examen, éclate en 2015, est revenu sur la mise à l’écart sous le maillot bleu de l’attaquant madrilène ce lundi sur la chaîne L’Equipe. Et jure n’avoir aucune responsabilité dans cette affaire.

Lille, Paris, Lyon ou Monaco ? Qui sera champion de France cette saison ? Invité sur le plateau de l’émission L’Équipe du Soir, présentée par Olivier Ménard, sur la chaîne L’Équipe, François Hollande a donné son favori pour le titre: “Je pense que c’est Lille qui va l’emporter. Lille a une belle équipe. Et puis parce que le PSG va être mobilisé à juste raison par la Ligue des champions. Monaco a encore des difficultés. On l’a encore vu contre Lille, justement. Et Lyon, une belle équipe aussi, mais du mal à conclure? Donc voilà, je dis Lille.”

L’ex-chef de l’Etat s’est aussi exprimé sur des sujets un peu moins légers, et notamment la mise à l’écart en équipe de France de Karim Benzema, alors que venait d’éclater l’affaire de la sextape, en 2015.

Hollande: “Personne n’a fait cette intervention”

En décembre 2015, Manuel Valls, qui était alors Premier ministre sous la présidence de François Hollande, avait tenu un discours ferme après la mise en examen de Karim Benzema dans l’affaire de la sextape, expliquant que “s’il n’est pas exemplaire, il n’a pas sa place en équipe de France”. François Hollande a assuré qu’il n’en avait pas voulu à son Premier ministre, et ce, d’autant plus qu’il partageait cette position. Seulement, “il vaut mieux garder ses principes à l’esprit”, a-t-il estimé.

“J’ai fait un rappel en disant aux membres du gouvernement: vous pouvez avoir votre point de vue, mais la seule ligne possible, c’est au sélectionneur d’en décider. Vous savez quelle a été la position de Deschamps, il n’a pas retenu Benzema”, a déclaré François Hollande. “Par ailleurs, Benzema est un très grand joueur de football, regardez ce qu’il fait au Real. Je ne rentre pas dans cette histoire. De toute façon, la procédure n’est pas terminée. Ce que je dois dire, c’est que Benzema est un très grand joueur de football”, a-t-il ajouté.

Toutefois, Karim Benzema et son agent continuent de penser que le sélectionneur Didier Deschamps a subi des pressions politiques de toutes parts. “En aucune façon, pas plus que du ministre des Sports ou de Manuel Valls à l’époque, a balayé François Hollande. Personne n’a fait cette intervention. Et c’est Deschamps qui a choisi d’autres joueurs, de ne pas retenir Benzema, pas simplement sur des critères sportifs, c’est vrai.”



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici