“Il ne nous reste que 40 jours pour terminer l’année”, explique Yahouza Sadissou – Le Sahel

0
65


Partager c’est aimer!

C’est notamment suite à l’évolution de la pandémie, et après avoir consulté et pris l’avis du comité d’experts, que le gouvernement a décidé de rouvrir des établissements sur l’ensemble du territoire national le 1er juin 2020. Afin de mener à bien la reprise de Bien sûr, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures, notamment le respect des gestes de barrière.

Lors d’un point de presse qu’il a donné le jeudi 4 juin, le ministre Yahouza Sadissou a démenti les ragots qui affirment que le gouvernement n’a pas tenu sa promesse malgré la réouverture des classes. Le ministre chargé de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a apporté quelques précisions à ce sujet. Il nous rappelle que le gouvernement ne s’est jamais engagé à offrir des masques aux étudiants. Par conséquent, le port du masque n’est obligatoire que pour les enseignants.

À cette fin, le gouvernement a mis les masques nécessaires à la disposition de tous les établissements du pays. “Pour les étudiants, le port du masque est facultatif”, note le ministre en charge de la question. Cela dit, le port du masque est de la responsabilité des parents qui sont censés prendre en charge indépendamment la santé de leurs enfants, souligne le ministre. En outre, M. Yahouza Sadissou rappelle qu’à son tour toutes les écoles seront approvisionnées dans ce domaine, mais de manière progressive, afin de minimiser les risques de contagion.

Le ministre Yahouza Sadissou a également démenti cet empoisonnement, qui a récemment circulé à Niamey et qui stipule que des campagnes de vaccination seraient en cours contre Covid-19 dans les écoles. Bref, au nom du Gouvernement, il a également souhaité rappeler la satisfaction de tous les ministères en charge de l’Education et de la Formation sur la reprise des cours et saluer encore le soutien des acteurs de l’école pour cette reprise. Le ministre a invité les parents d’élèves, les enseignants, les élèves, les étudiants et le personnel administratif et technique (PAT) afin que chacun puisse faire sa part pour réussir la rentrée scolaire 2019-2020.

Il rassure que suffisamment de temps a été perdu. “Nous n’avons que 40 jours pour terminer cette année”, a-t-il déclaré. “En ce qui concerne le gouvernement, le président de la République, le chef de l’Etat et le chef du gouvernement suivent pas à pas cette question à laquelle ils attachent une grande importance”, a déclaré le ministre Yahouza. Aussi, tous les ministères en charge de l’éducation et de la formation sont déterminés à jouer pleinement leur rôle pour que cette année 2019-2020 soit une année normale malgré toutes les perturbations qu’elle a connues, souligne-t-il. .

Ibrahim Maïga (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici