La Chine prévient qu’elle prendra les «mesures nécessaires» pour défendre Huawei

0
61



La Chine a averti dimanche qu’elle prendrait les “mesures nécessaires” pour protéger Huawei et d’autres entreprises après que les États-Unis aient annoncé de nouvelles restrictions sur les achats de technologie des semi-conducteurs par le géant de la technologie.

Vendredi, Washington, a intensifié les sanctions contre l’entreprise au centre des allégations d’espionnage américain, coupant Huawei des fabricants mondiaux de puces.

“La Chine prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises”, a déclaré dimanche le ministère du Commerce.

“La Chine exhorte les États-Unis à cesser immédiatement leurs mauvaises actions”, a ajouté le ministère, qualifiant les restrictions de “grave menace pour les chaînes d’approvisionnement mondiales”.

La menace de représailles survient un jour après que Pékin a condamné la décision des États-Unis comme “une suppression déraisonnable de Huawei et des entreprises chinoises”.

Le département américain du Commerce a déclaré vendredi que ses nouvelles sanctions viseraient “de manière étroite et stratégique l’acquisition par Huawei de semi-conducteurs qui sont le produit direct de certains logiciels et technologies américains”.

Les responsables américains ont accusé à plusieurs reprises le géant chinois de la technologie d’avoir volé des secrets commerciaux américains et aidé les efforts d’espionnage de la Chine, intensifiant les tensions avec la superpuissance rivale alors que les deux parties étaient impliquées dans une guerre commerciale qui couvait depuis longtemps.

En conséquence, Huawei s’est de plus en plus appuyé sur une technologie de fabrication nationale, mais les dernières règles interdiront également aux entreprises étrangères qui utilisent la technologie américaine d’expédier des semi-conducteurs à Huawei sans autorisation américaine.

Les nouvelles restrictions vont couper l’accès de Huawei à l’un de ses principaux fournisseurs, le fabricant de puces taïwanais TSMC, qui fabrique également des puces pour Apple et d’autres entreprises technologiques.

Huawei n’a pas encore répondu aux demandes de commentaires.



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici