La Fondation ‘’Guri Vie Meilleure’’ s’investit en faveur de la culture de l’excellence à l’école – Le Sahel

0
22


Partager c’est aimer!

La cérémonie de la 10e édition de remise du Prix d’Excellence et du Mérite s’est déroulée hier après-midi à Niamey sous la présidence de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure. Le Prix d’Excellence et du Mérite est organisé par la Fondation Guri Vie Meilleure en partenariat avec les Ministères en charge de l’éducation et de la formation, en vue de promouvoir entre autres l’éducation de qualité, encourager l’excellence et contribuer au développement socioéconomique du Niger.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure a d’abord rappelé que sa structure en partenariat avec les Ministères en charge de l’éducation et de la formation se sont engagés depuis l’avènement de la 7e République à célébrer la journée de l’excellence et du mérite. Elle a noté que cette activité vise à promouvoir une éducation de qualité en vue de la formation de l’Elite de demain pour assurer le développement du Niger.

A cet effet, elle a témoigné que depuis le lancement de cette  initiative, des acquis importants ont été enregistrés dans le domaine de l’éducation et de la formation. Elle a souligné qu’en 10 ans, le prix d’Excellence  et du Mérite a provoqué une émulation chez les élèves, les enseignants et les parents d’élèves. En effet ce prix  a également  stimulé auprès des élèves et au-delà, de leurs parents, la culture de l’excellence.

La première Dame Hadjia Aissata Issoufou a indiqué que de 2011 à aujourd’hui plus de 3.000 élèves, étudiants et enseignants  qui se sont distingués à l’échelle nationale, lors  des examens de fin de cycle, ont été primés.

Revenant sur le thème dédié à la 10e édition de prix d’Excellence et du Mérite à savoir « Usage des Technologies de l’Information et de la Communication(TIC) dans l’éducation ; une réponse au choc de la COVID-19 », elle a déclaré l’avoir choisi compte tenu du rôle de levier de développement que jouent les TIC. En outre, elle a précisé que les TIC s’avèrent indispensables pour atténuer le choc de la COVID-19 et atteindre très rapidement les objectifs de développement en matière d’accès et d’amélioration  de la qualité de l’éducation au Niger. C’est un moyen sûr d’assurer la continuité de l’éducation  en période de crise ou en période d’urgence a-t-elle noté avant d’ajouter que cela a été testé au Niger au niveau des enseignements secondaires et universitaires. Elle a aussi affirmé que le numérique doit permettre aujourd’hui à l’école nigérienne de tout faire  autrement, grâce aux énormes possibilités qu’il offre. D’après elle, l’éducation doit connaître une véritable révolution en son sein pour permettre à la jeunesse de cultiver l’excellence, d’être compétitive et d’affronter les énormes défis auxquels elle fait face.  C’est dans cette logique, dit-elle que la Fondation Guri Vie Meilleure a, pour accompagner  des actions du gouvernement, créé une initiative  intégrant  les TIC dans le secteur  de l’éducation à travers le projet dénommé « Projet Informatique Pour Tous (PIPT) » dédié aux établissements scolaires du Niger. Parlant de l’importance de ce projet, elle a expliqué qu’il consiste  à moderniser  notre système de l’éducation et de la formation dans son ensemble. D’ores et déjà, elle a confié que la Fondation Guri Vie Meilleure a aménagé  et équipé 28 salles informatiques sur l’ensemble du territoire national.

Pour ce qui est de la remise des prix, Hadjia Aissata a annoncé que les deuxièmes et les troisièmes des différents cycles  ont réceptionné leurs récompenses au niveau des chefs-lieux de régions. Quant aux lauréats premiers de chaque cycle, ils ont reçu leurs prix au cours de la cérémonie qui s’est déroulée hier dans une ambiance empreinte de chaleur et de convivialité.

Les prix étaient composés entre autres des ordinateurs, des fournitures scolaires, des téléphones portables, etc. La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou a exhorté les récipiendaires à aller de l’avant pour participer aux actions de développement de notre pays.

Intervenant, au nom des ministres en charge de l’éducation et de la formation, M. Yahouza Sadissou s’est félicité de la tenue de cette cérémonie avant de remercier la Première Dame Hadjia Aissata à travers sa fondation pour son abnégation et son initiative visant à promouvoir l’excellence  et une éducation de qualité dans notre pays.

Laouali Souleymane(onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici