La Juve en finale malgré le penalty manqué de Ronaldo

0
104



Il valait mieux ne pas attendre grand-chose du premier match de football italien après une interruption de trois mois. Le manque de rythme, le manque de succès de Cristiano Ronaldo et la faiblesse des effectifs rossonero ont conduit à un 0-0 entre la Juventus et l’AC Milan, ce vendredi soir en demi-finale retour de la Coupe d’Italie.

Alors que le match aller en Lombardie avant la crise sanitaire se terminait par un 1-1, les Turinois se qualifient pour la finale prévue mercredi à Rome. Ils affronteront le vainqueur de l’autre moitié Naples-Inter.

Un but a cependant été presque inscrit à la fin du premier quart d’heure, dans cette Juve-Milan à laquelle Blaise Matuidi a participé en tant que titulaire. Sur un corner, le côté milanais Andrea Conti est coupable d’une main sur un tir de Cristiano Ronaldo dans la zone. Après vérification des images de la vidéo assistance à l’arbitrage, la sanction est prononcée. Mais le Portugais a raté sa tentative contre Gianluigi Donnarumma, qui a détourné le cuir de son poteau droit.

Rebic, seulement 16 minutes de récupération

Un échec qui pourrait presque passer au second plan par rapport à la faute grossière commise quelques secondes plus tard par Ante Rebic sur Danilo. L’attaquant croate a reçu un carton rouge direct pour un pied beaucoup trop haut, tandis que son adversaire était sur le point de jouer une tête au milieu de terrain.

Le reste de la réunion est finalement anecdotique. Malgré une domination évidente, la Juventus n’a pas pu profiter de sa supériorité numérique face à un adversaire faible et privé de Zlatan Ibrahimovic. La fête aura au moins permis à Adrien Rabiot d’entrer pendant une demi-heure.

“Andra tutto bene”

Avant le match, disputé à huis clos, les joueurs et les membres du staff ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes de la pandémie. Ils ont ensuite applaudi longuement trois représentants du personnel infirmier présents au centre du terrain. Sur le maillot de l’AC Milan, un badge a été apposé, dédié aux médecins, infirmières, paramédicaux et bénévoles qui se sont battus contre le virus. Ce badge comporte un arc-en-ciel et la phrase andra tutto bene (tout ira bien), deux des symboles de confinement de l’Italie.

Lors de l’échauffement, les joueurs des deux équipes portaient des uniformes à messages antiracistes, tandis que les protestations se multiplient dans le monde après la mort aux États-Unis de George Floyd lors de son arrestation par la police de Minneapolis. Cristiano Ronaldo et les autres Turinois se sont réchauffés avec des t-shirts sur lesquels on pouvait lire au dos “Pas de racisme”. Quant aux joueurs de l’AC Milan, leurs maillots d’échauffement étaient barrés sur le devant de l’inscription “Black Lives Matter”.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici