La mort d’un chanteur oromo mène l’Éthiopie au bord de la conflagration

0
114



Publié le: Modifié:

En Éthiopie, au moins 81 personnes ont été tuées en deux jours, décédées à la suite de manifestations déclenchées par la mort d’un célèbre chanteur de l’ethnie oromo. Affrontements marqués par la violence communautaire. Déchiffrement dans le bac de Nicolas Germain.

Les stagiaires au Nigeria menacent de reprendre leur grève, ils exigent de meilleures conditions de travail, celles-ci, en parallèle, continuent de se dégrader.

En Afrique du Sud, la démystification des statues de figures coloniales a commencé plus tôt qu’en Europe. Malgré cela, le pays conserve encore de nombreux symboles de l’apartheid dans ses lieux publics. Rapport de Caroline Dumay et Stephan Carstens.



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici