L’ancien ministre Anaky Kobena a été convoqué vendredi au siège de la police d’Abidjan à la suite de propos jugés “graves”

0
118


Publié le
28.08.2020 à 01h18
par
APA

L’ancien ministre ivoirien des transports Anaky Kobena, accusé d’avoir tenu des propos “graves” sur la situation sociopolitique, a été convoqué vendredi à la préfecture de police d’Abidjan. Sur la convocation, on peut lire “vous êtes prié de vous présenter à la préfecture de police d’Abidjan au service des enquêtes le vendredi 28 août 2020 à 9 heures GMT (local).

Le procureur adjoint, Abel Yeo, a annoncé lors d’une récente conférence de presse qu’à la suite de «commentaires sérieux», le parquet d’Abidjan a saisi la Cour de cassation le 17 août 2020 aux fins d’autoriser des poursuites judiciaires contre M. Kobenan.

Anaky Kobenan a déclaré le 12 août 2020 que «la Côte d’Ivoire depuis le 7 août 2020 n’attend plus les élections, et ce n’est pas ce à quoi elle se prépare». Des propos que le parquet estime susceptibles de créer de graves troubles à l’ordre public.

L’ancien ministre ivoirien a également déclaré que “la Côte d’Ivoire doit d’abord retirer et retirer du palais présidentiel par tous les moyens possibles, cette personne désormais inconnue et très malvenue qui a pris aux Ivoiriens leur pays pour en faire son royaume ou son empire”.

Les Ivoiriens se rendent aux urnes le 31 octobre 2020 pour choisir leur nouveau président. Déjà, il y a une passion et une tension autour de ces concours électoraux.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici