L’armée égyptienne affirme avoir déjoué l’attaque “terroriste” dans le Sinaï

0
40



Publié le:

L’armée égyptienne a annoncé mardi qu’elle avait tué 18 djihadistes présumés à la suite d’une attaque contre un poste militaire dans la région du nord du Sinaï, agitée par une rébellion de longue date.

L’armée égyptienne a déclaré avoir tué, mardi 21 juillet, 18 combattants islamistes présumés qui ont attaqué un poste militaire dans le nord du Sinaï et déjoué leur attaque “terroriste”. Dans un communiqué, elle a déclaré que deux membres de l’armée avaient été tués et quatre autres blessés lors de l’attaque dans la région de Bir al-Abd.

L’un des assaillants était armé d’une ceinture explosive, a déclaré l’armée, ajoutant que ses soldats avaient détruit quatre véhicules, dont trois avaient été piégés alors qu’ils poursuivaient les combattants dans une ferme et des maisons inhabitées.

Soulèvement islamiste

Bir al-Abd, située à quelque 80 km à l’ouest de la capitale du nord du Sinaï, al-Arish, a été le théâtre de plusieurs attentats terroristes revendiqués par le groupe État islamique (EI), dont le plus sanglant de l’histoire récente de l’Égypte. Plus de 300 fidèles ont été tués dans une mosquée en novembre 2017.

Les forces de sécurité égyptiennes combattent une insurrection islamiste qui s’est durcie dans le nord-est de la péninsule du Sinaï et est localement affiliée à l’Etat islamique.

En février 2018, les autorités ont lancé une opération nationale contre les militants islamistes, axée sur le nord du Sinaï. Environ 990 militants présumés ont été tués dans la région ainsi que des dizaines de membres du personnel de sécurité, selon les chiffres officiels.

Avec Reuters et l’AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici