Le FAN lance un assaut et neutralise 75 terroristes – Le Sahel

0
121


Partager c’est aimer!

Il y a encore un mauvais moment dans le lit du lac Tchad pour les terroristes de Boko Haram. Ainsi, après la récente expédition punitive de l’opération ” Colère de Boma ” menée par l’armée tchadienne contre Abubacar Shekau et ses hommes, faisant plus d’un millier de morts dans les rangs de ces derniers, c’est au tour des forces armées nigérianes de craquer abattu, lundi 11 mai 2020, en massacrant d’une main lourde les “éclairés” de la secte terroriste, tuant en un seul jour 75 d’entre eux.

Comme ce fut le cas, lorsque l’opération “Colère de Boma” a été lancée, cette escalade soudaine menée par les Forces armées nigérianes contre Boko Haram est la réponse du berger à la bergère donnée par nos braves soldats, sous le commandement du chef de la l’état-major de la Défense (CEMA), le général de division Salifou Modi, à la suite d’attaques répétées de Boko Haram sur les positions de nos FDS, dans la région de Diffa.

Comme indiqué dans un communiqué de presse rendu public le 12 mai 2020 par le ministère de la Défense nationale, il s’agit notamment des récentes attaques contre le poste frontière nigéro-nigérian à Diffa le dimanche 3 mai et le samedi 9 mai 2020, les forces armées nigériennes se sont engagées dans plusieurs opérations offensives et ratisser dans le lit du lac Tchad.

“Après avoir repoussé la deuxième attaque le samedi 9 mai 2020, des éléments des forces armées nigérianes du secteur 4 de la Force multinationale interarmées (MNJTF) se sont lancés dans une reconnaissance offensive le long des rives de la Komadougou. Lors de cette reconnaissance, lundi 11 mai, 2020, vers 15 heures, les éléments engagés se sont affrontés avec des combattants terroristes de Boko Haram à Liwur, une localité située à 74 km au sud de Diffa. Avec le soutien de l’aviation nigériane, le Bataillon spécial d’intervention a réussi à neutraliser l’ensemble du groupe terroriste “, a indiqué le communiqué de presse du ministère de la Défense nationale.

La même source précise qu’après les combats, deux (2) blessés ont été enregistrés du côté de l’armée nigérienne. Quant à l’ennemi, il a subi un lourd tribut, avec 25 terroristes tués sur place, 4 motos, un véhicule, divers types d’armements, des munitions et d’autres matériels à usage militaire récupérés par nos soldats. Au cours des affrontements, des éléments des forces armées nigérianes ont également détruit 2 motos et une bombe artisanale appartenant à l’ennemi.

Le communiqué a ajouté qu’une autre opération, effectuée le matin même du lundi 11 mai 2020, a neutralisé 50 éléments de Boko Haram, détruit leurs abris et leurs dépôts logistiques. Ce succès, dit-on, est le résultat de bombardements aériens et de tirs d’artillerie menés par les forces armées nigérianes, “en coordination avec le secteur FMM 3 basé au Nigeria”, sur l’île de Tumbun Fulani, située à 24 km au nord-est de Bosso, dans la partie nigériane du lac Tchad.

“Les opérations de ratissage et de reconnaissance offensive se poursuivent et se poursuivront jusqu’à l’état des dommages causés par ces groupes terroristes de Boko Haram dans la région de Diffa”, indique le communiqué.

A cette occasion, le ministre de la Défense nationale a exprimé son souhait d’un prompt rétablissement aux blessés et a encouragé les forces de défense et de sécurité dans leur mission de défense de l’intégrité du territoire national “et ce, au nom du président de la République la République, chef suprême des armées et au nom du gouvernement. Il saisit également cette occasion pour saluer la coopération avec les forces partenaires, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme aux côtés des forces armées nigérianes “, conclut le communiqué.

A. Soumana (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici