le football a repris sur la pointe des pieds en Allemagne

0
102



Publié le: Modifié:

Après deux mois d’abstinence, les amateurs de football sont revenus sur le canapé, à huis clos, pour suivre en direct la reprise de la Bundesliga. Une relance aux enjeux très élevés pour le monde du football, également paralysé par la pandémie de Covid-19.

La parenthèse n’a duré que deux mois. Même amputé de supporters et de célébrations, le football finit par trouver les pelouses. Un retour attendu de toutes parts, qui a offert à la Bundesliga, le premier championnat à s’exposer au risque de reprise malgré la pandémie de Covid-19, un coup de projecteur unique. Retransmise à l’échelle mondiale, cette reprise aurait dû attirer, selon plusieurs estimations, près d’un milliard de téléspectateurs.

À tout le moins, des centaines de millions de personnes ont assisté au derby de la Ruhr, entre le Borussia Dortmund (2e) et Schalke 04 (6e) ainsi que d’autres réunions organisées à l’occasion de cette 26e jour du championnat allemand. Des matchs organisés à huis clos, et avec toute une série de protocoles de santé: nombreux tests parmi les joueurs et le staff en amont, ballons désinfectés plusieurs fois par match, et contacts entre joueurs limités au strict minimum.

En préambule de la Bundesliga, la deuxième division allemande a donc ouvert le bal en début d’après-midi. Plusieurs rencontres marquées, notamment, par des manifestations silencieuses, comme cette bannière, déployées en amont de la rencontre entre Karlsruhe et Darmstadt: “Le ballon roule, mais le système est toujours malade”, peut-on lire.

Puis, à 15 h 30 heure locale, la Bundesliga devient officiellement le premier grand championnat de football à revendiquer ses droits en Europe. Une reprise marquée par des images fortes: distanciation sociale, masques et silence cathédrale dans les tribunes.

Pour les médias également, cette reprise est pour le moins inhabituelle. Les commentateurs, comme ceux de beIN Sport, propriétaire des droits de diffusion de la Bundesliga en France, se penchent pour exercer à distance, dans des cabines séparées.

De nombreux médias à l’extérieur du stade Borussia Dortmund ont fait le déplacement. Ambiance sombre pour ce derby de la Ruhr, face à Schalke 04, qui déchaîne généralement les passions. Mais le 16 mai, le silence y est omniprésent: pas de supporters, pas d’écran géant dehors pour suivre le match … Tout a été fait pour éviter les rassemblements de masse.

Sur la pelouse, le derby de la Ruhr a lieu, non sans que les internautes notent des incohérences liées au protocole de santé. Difficile, en effet, d’interdire complètement les contacts lors d’un match de football.

Mais même dans des conditions aussi improbables, certaines choses ne changent pas. Sur les cinq matches en cours à 15h30, le premier joueur à trouver le filet n’est autre que la pépite du Borussia Dortmund: Erling Haaland. À 28 anse minute, le prodige norvégien a le tout premier but après le confinement, son dixième en autant de matches de Bundesliga avec Dortmund. Protocole oblige, la fête des joueurs ne manque pas de réagir…

Une heure plus tard, le coup de sifflet final a été entendu à Dortmund et dans plusieurs autres pelouses allemandes. Le vice-champion du Bayern Munich gagne 4-0, un résultat presque anecdotique, compte tenu des enjeux extra-sportifs.

Impossible de savoir pour l’instant si les mesures prises par la Ligue allemande suffiront à soulever les questions de santé liées à cette reprise. Mais pour l’instant, c’est dans le football que les supporters raisonnent, avec des opinions pour le moins mitigées. Certains se félicitent du retour du football sous toutes ses formes. Et d’autres, beaucoup plus sceptiques, regrettent la mise en place de ce show discount.

La Bundesliga, qui a repris avant tous les autres championnats d’Europe, espère pouvoir conclure son exercice le 27 juin. D’autres championnats pourraient emboîter le pas, notamment la Premier League anglaise ou la Liga espagnole, voire la Serie A italienne. Autres championnats européens ont déjà terminé la saison en cours, notamment en Belgique, aux Pays-Bas et en France.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici