Le magnat syrien Rami Makhlouf affirme que des actifs ont été saisis par l’État

0
120



Publié le: Modifié:

Le cousin de Bachar al-Assad, brouillé avec le pouvoir syrien depuis 2019, s’est une nouvelle fois exprimé mardi sur Facebook, pour dénoncer la saisie de tous ses avoirs et de ceux de sa famille par l’autorité de régulation syrienne des télécommunications.

Nouveau tournant dans l’affaire Rami Makhlouf. Ce cousin du président Bashar al-Assad, chef de Syriatel, le plus grand opérateur de téléphonie mobile en Syrie, a annoncé le 19 mai sur Facebook que l’État avait ordonné la saisie de tous ses actifs. L’administration réclame en effet à cette société le paiement de 185 millions de dollars (160 millions d’euros) d’arriérés.

L’Autorité syrienne de régulation des télécommunications “saisit mon argent, celui de ma femme et de mes enfants, même si son problème est avec ma société et non avec moi personnellement”, a déclaré le riche homme d’affaires, qui a longtemps été le principal soutien financier du régime Assad.

Le magnat de 51 ans, qui a également des intérêts dans le pétrole, l’électricité et l’immobilier, a déclaré qu’il “avait été interdit de travailler avec l’État pendant cinq ans”.

L’Autorité syrienne de régulation des télécommunications et des postes, pour sa part, a accusé Syriatel d’avoir manqué à ses engagements et l’a récemment averti qu’elle prendrait toutes les mesures juridiques pour recouvrer “les droits de l’Etat” et les “sont légalement” dus par Syriatel et nécessaires pour maintenir sa licence.

Soixante arrestations

La querelle de pouvoir de Rami Makhlouf a éclaté en 2019, lorsqu’il a pris le contrôle de son organisme de bienfaisance, Al-Boustan, avant de dissoudre les milices affiliées à lui.

En décembre, le gouvernement a gelé les avoirs de plusieurs hommes d’affaires pour évasion fiscale et enrichissement illégal pendant la guerre, dont celui de Rami Makhlouf.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, près de 60 employés – 40 travaillant pour Syriatel et 19 pour l’association Al-Boustan – ont été arrêtés par la police depuis avril.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici