Le Médiateur de la République française dans une campagne de sensibilisation au COVID-19 dans les écoles des régions de Dosso et Maradi – Le Sahel

0
89


Partager c’est aimer!

Le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga a effectué une mission de 72 heures dans la région de Dosso. Le but de ce voyage était de lancer une campagne de sensibilisation sur COVID19 à destination des acteurs communautaires des régions de Dosso et Maradi en collaboration avec Plan International Niger. Il s’agit également pour le Médiateur de la République de remettre des kits de lavage des mains et des masques que Plan International Niger a gracieusement offert aux écoles desdites régions.

La commune rurale de Goroubankassam dans le département de Dosso a été la première étape de cette mission du Médiateur de la République qui était accompagné du gouverneur de la région de Dosso, M. Moussa Ousmane et des chefs des FDS. Les populations de Goroubankassam ont accueilli chaleureusement la délégation de Me Ali Sirfi Maïga.

Lors d’une cérémonie organisée sur le terrain d’une école primaire de la localité, le gouverneur de Dosso, M. Moussa Ousmane a exprimé sa gratitude à Plan International Niger pour son implication dans la lutte contre le COVID19. M. Moussa Ousmane s’est félicité du fait que malgré les 16 cas de coronavirus enregistrés dans la région de Dosso, il n’y ait eu aucun décès dû à la maladie. Le directeur de Plan Niger Dosso a longuement expliqué les objectifs et la mission de Plan International Niger. Dans le cadre de la lutte contre le COVID19, Plan Niger a contribué à 320 kits de lavage des mains et 45 000 volets pour la région de Dosso, dont 28 kits de lavage des mains et 2 904 volets destinés aux 8 écoles de Goroubankassam.

Localisant l’objet de son déplacement, le Médiateur de la République française a immédiatement déclaré qu’en cas de danger, les enfants et les femmes sont hébergés. Aujourd’hui, a déclaré Ali Sirfi Maïga, il y a cette crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus même si la situation s’est nettement améliorée. Cependant, le Médiateur de la République française a souligné que la menace demeure. C’est pourquoi Me Ali Sirfi Maïga a invité les autorités administratives, coutumières et religieuses à ne pas «se détendre», à appliquer des mesures préventives par le lavage des mains et le port de masques pour les enfants et les enseignants. .

Le Médiateur de la République française a malheureusement constaté que le port de masques n’est pas là dans les écoles, la distance physique n’est pas respectée ainsi que l’absence de kits de lavage des mains. Aussi, Me Ali Sirfi Maïga a profité de ce forum pour se défier les uns les autres car il disait «ces enfants constituent notre avenir. Si nous ne protégeons pas nos enfants maintenant, demain nous devrons faire face à une société sans âme qui est destinée à disparaître », a-t-il averti.

À Gaya, deuxième étape du voyage, le médiateur de la république, comme il l’a fait à Goroubakassam, a présidé une réunion populaire à l’école Koira-Tégui, réunion au cours de laquelle il a chaleureusement félicité les autorités administratives, coutumières et religieuses. de Dendi qui n’a ménagé aucun effort dans la lutte contre COVID19 d’autant plus que Gaya partage deux frontières, ce qui rend la tâche difficile d’autant plus que le premier cas de coronavirus pour la région de Dosso a été enregistré à Dioundiou.

À Gaya, le Médiateur de la République française a mis un accent particulier sur la situation des personnes handicapées. M. Ali Sirfi a écouté longuement leurs plaintes, en particulier les difficultés quotidiennes auxquelles ils ont dû faire face pendant la période de la pandémie. Il a demandé à la population de veiller à ce que les mesures recommandées par les pouvoirs publics puissent non seulement produire des droits mais également garantir l’équité dans l’accès à ces droits, notamment en ce qui concerne les personnes vulnérables.

A Dogondoutchi, dernière étape de cette mission dans la région de Dosso, le Médiateur de la République a rencontré des personnes handicapées. Comme à Gaya, ces personnes handicapées ont bénéficié du matériel de prévention proposé par le projet «Ensemble pour une éducation inclusive».

Au terme de cette mission dans la région de Dosso, le Médiateur de la République a remercié les autorités administratives, coutumières et les populations de la région pour l’accueil chaleureux qu’il a reçu. Me Ali Sirfi Maïga s’est dit satisfait de constater que bientôt les collégiens et lycéens de la région de Dosso seront gratifiés de dossards suite à une brillante idée que les autorités régionales avaient grâce au fonds COGES qui soutiendra l’achat de ces dossards . “Cette idée doit inspirer d’autres régions”, a déclaré Ali Sirfi Maïga.

Après Dogondoutchi, la délégation conduite par le Médiateur de la République a poursuivi son voyage dans la région de Maradi à travers la commune rurale de Mayahi.

Mahamane Amadou ONEP-ANP / Dosso



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici