Le ministre de la Santé fait le point sur la lutte contre la maladie au Niger – Le Sahel

0
106


Partager c’est aimer!

Le ministre de la Santé publique, le Dr Idi Illiassou Mainassara, a participé hier matin, par visioconférence, à la session d’information Covid 19. Cette réunion qui se tient tous les jeudis a réuni cinq pays des cinq continents dont les Philippines, le Liban, la Russie, le Niger et la Guyane. Lors de cette réunion, les ministres de la santé des cinq pays ont présenté le plan de réponse à l’épidémie de virus corona. Cette réunion s’est déroulée sous l’égide du Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom. Le représentant de l’OMS au Niger et le Secrétaire Général du Ministère de la Santé ont également participé à cette vidéoconférence.

Lors de sa présentation, le ministre de la Santé publique, le Dr Idi Illiassou Mainassara, a d’abord présenté le Niger aux participants. Il a ensuite fait le point sur la situation actuelle de la pandémie, les réalisations, les forces, les difficultés et les contraintes, les enseignements tirés ainsi que les perspectives.

Concernant les principales mesures pour limiter la pandémie, il a évoqué la mise en place d’un couvre-feu à Niamey, l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national, l’isolement sanitaire de la ville de Niamey, la fermeture des aéroports internationaux et des frontières terrestres, la fermeture de tous les établissements d’enseignement, l’interdiction des rassemblements, la fermeture des lieux de culte, la mise en place de barrières obligatoires dans les lieux publics et privés et le recrutement de 1500 agents de santé par l’État et le soutien de 1250 agents par les partenaires. Concernant la mobilisation des ressources, il a cité l’organisation d’une table ronde de mobilisation des ressources pour le financement du Plan Covid-19 au coût de 167,32 milliards FCFA pour la composante santé, la création d’un fonds de solidarité pour lutter contre Covid-19 et le montant mobilisé représente environ 60 milliards de FCFA du montant total. En ce qui concerne les points forts, il a souligné, entre autres, l’engagement des autorités au plus haut niveau, l’anticipation et la réactivité, la mise en place d’organes de coordination pour lutter contre Covid-19, le développement de la réponse du Programme mondial, la table ronde pour mobilisation des ressources, soutien multiforme des partenaires, communication, engagement des agents de santé, décentralisation des centres de dépistage et disponibilité des intrants de traitement.

Relativement aux difficultés et défis, il a relevé le déni, la stigmatisation, le respect insuffisant des mesures de barrière, l’enfermement des contacts et des suspects en milieu rural, la sécurité. En outre, le plus grand défi, selon le ministre de la Santé, est la réouverture des frontières. Enfin, s’agissant des enseignements tirés, il a indiqué que la crise de la convoitise 19 révélait le potentiel du Niger en termes d’innovation et de réactivité, la forte adaptabilité de la population à l’effondrement de certaines normes sociales et la résilience du système de santé nigérien malgré les moyens modestes.

Rahila Tagou (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici