Le Niger crée l’ANAIR pour une gestion plus humanisante des détenus – Niger Inter

0
118


Le Conseil des ministres du mercredi 26 août a examiné et adopté, sous l’égide du ministère de la Justice, “le projet de décret portant création d’un établissement public à caractère administratif, dénommé” Agence nationale des alternatives à l’incarcération et à la réinsertion (ANAIR).

La création de cette Agence, qui permet au Niger de se doter d’une administration pénitentiaire moderne, fait suite à l’adoption par le gouvernement de la Politique pénitentiaire et de réinsertion sociale qui s’articule autour de trois (3) axes stratégiques qui sont: «la réforme de l’administration pénitentiaire et le renforcement de la gouvernance “; «L’humanisation des conditions de détention des détenus» et «la réinsertion sociale des détenus et la productivité des pénitenciers».

C’est pour assurer la mise en œuvre effective de ce troisième axe de la politique pénitentiaire et de réinsertion sociale, que ce projet de décret est adopté en Conseil des ministres.

Cela permettra à l’ANAIR, dont la mission principale est de mettre en œuvre les Travaux d’Intérêt Général (TIG) et autres alternatives à l’incarcération et à la réinsertion, de: “développer et soutenir des initiatives visant la réinsertion sociale des détenus”; “Proposer au Ministre de la Justice, en collaboration avec les autres ministères concernés, une stratégie nationale pour le travail d’intérêt général, l’emploi pénitentiaire et l’insertion professionnelle des détenus “;” Rechercher des partenaires pour développer la formation professionnelle, les travaux d’intérêt général, l’insertion professionnelle des détenus et l’éducation des mineurs détenus ” «Promouvoir le travail d’intérêt général et le travail pénitentiaire et évaluer sa mise en œuvre»; «Recueillir des statistiques de TIG et des alternatives à l’incarcération» et enfin «préparer des rapports d’activité trimestriels et annuels».

En outre, le Conseil des ministres a adopté «le projet de décret portant approbation des statuts de l’Agence nationale des alternatives à l’incarcération et à la réinsertion (ANAIR)».

Ce projet de décret, indiquer les conclusions du Conseil des ministres, est fait conformément à l’article 8 du décret portant création de l’ANAIR, qui prévoit que «les statuts de l’Agence nationale pour les alternatives à l’incarcération et à la réintégration sont approuvés par décret pris en Conseil des ministres “.

Oumar Issoufa





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici