Le Niger désormais équipé d’un instrument fiable – Le Sahel

0
48


Partager c’est aimer!

Le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Sadou Seydou, a présidé jeudi dernier au Palais des Congrès, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation de l’étude sur la mise à jour de la charte PME du Niger. Cette étude vise à actualiser la charte adoptée depuis le 16 décembre 2010 et qui n’a jamais fait l’objet d’un décret d’application. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou.

Dans son intervention, le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé a indiqué que le Niger, grâce au PDES 2017-2021, vise à transformer structurellement l’économie nationale, en s’appuyant principalement sur la transformation du monde rural et le développement du secteur privé. Pour lui, la mise à jour de la charte des PME dans notre pays est rendue indispensable par l’évolution de l’environnement des affaires et par plusieurs initiatives sous-régionales et régionales telles que la Charte communautaire de la CEDEAO, le projet de charte de l’UEMOA et la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAf).

Sadou Seydou a rappelé que, outre les avantages indéniables qu’elle confère au Niger, la charte des PME implique également des responsabilités de la part de l’Etat, en charge de transformer ces structures économiques en véritable moteur de l’économie du pays, et des PME qui doivent répondre à certains critères à leur niveau pour parvenir à un développement harmonieux du secteur. “Cela signifie que la cérémonie qui nous rassemble aujourd’hui est décisive car elle implique de valider l’étude sur la mise à jour d’un outil qui assurera la promotion voire le développement des PME au Niger”, a déclaré le ministre Sadou Seydou.

Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN) a affirmé que la mise à jour de la Charte des PME au Niger a été initiée par les pouvoirs publics pour mieux répondre à l’objectif de promotion du développement des microphones, petites et moyennes entreprises dans notre pays . Pour ce faire, il constitue un nouveau cadre juridique et institutionnel “traduisant les orientations stratégiques des politiques publiques relatives à la promotion et au développement des PME, afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans le processus de développement économique de notre pays”, a-t-il ajouté. m’a dit.

B. Maliki, consultant en charge de la mise à jour de la Charte, a expliqué que la Charte des PME au Niger est largement inspirée de celle de la CEDEAO. “Cela implique des actions”, dit-il, “dans les différents domaines de la vie des petites et moyennes entreprises. Un soutien de l’Etat sera fourni dans des domaines tels que le financement, la fiscalité et le renforcement des capacités.”

Souleymane Yahaya (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici