Le Niger prévoit de connecter 5 000 villages au cours des prochaines années

0
71


Le Niger, où le taux de pénétration de l’Internet mobile est passé de moins de 2% en 2012 à 24% en 2017, prévoit de connecter 5000 localités appelées “ Smart Villages ” dans les années à venir, a-t-il déclaré. nous avons appris de l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI).

“Nous aimerions encore connecter au moins cinq mille (5000) sinon plus aux 15.000 villages administratifs dans les prochaines années, c’est ambitieux mais c’est faisable”, a expliqué l’ANP dans un entretien avec M. Ibrahim Guimba Saidou, le Ministre conseiller spécial du président de la République et directeur général de l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI).
L’opération villages «smart villages» fait partie du programme stratégique Niger 2.0 visant à soutenir la transformation numérique du Niger en popularisant les technologies de l’information et de la communication.
Déjà, le lancement du premier “ village intelligent ” a eu lieu le 28 juin à Fachi, commune enclavée au Sahara dans le département de Bilma (extrême Nord-Est, à plus de 100 km de Niamey), précise-t-on.
Selon le directeur général de l’ANSI, le programme gouvernemental Niger.2 se veut être le programme le plus holistique possible et surtout qui aborde les vrais enjeux de développement, car le Niger veut faire du numérique un outil pour accompagner son développement, pour répondre à la réunion du Objectifs de développement durable (ODD).
Au niveau administratif, le programme vise, à travers sa composante e-gouvernement, à passer à une administration sans papiers d’ici dix ans, donc il va vers la dématérialisation, explique le ministre conseiller.
Le directeur général de l’ANSI détaille “ L’un des objectifs que nous visons est de passer à l’e-gouvernement, c’est d’avoir une e-administration, donc déjà dans les prochains mois pour mettre en place un système de messagerie gouvernemental, mettre en place un un certain nombre d’outils, nous voulons mettre en place un portail de services afin que certaines transactions par les citoyens puissent être effectuées en ligne, demander certains documents, c’est un aspect sur lequel nous nous concentrerons beaucoup, y compris la possibilité d’effectuer des paiements en ligne, etc. ” “
A long terme, il s’agit de dématérialiser le processus de création d’entreprise, par exemple, qui permettra de maintenir ou d’améliorer le classement du Niger sous l’indicateur mesurant le climat des affaires à travers ” Faire des affaires c’est qui s’améliore ces dernières années, notons-nous.
En outre, le programme Niger.2 contient une composante compétition «compétition, promotion de l’innovation, détection des jeunes talents» »à travers E.TAKARA.
C’est la seule compétition au niveau continental pour le moment qui consiste en fait à détecter le talent nigérien pour promouvoir l’innovation, car pour mettre en place tout ce dont nous parlons, il doit avoir des valeurs humaines, qu’il a des compétences humaines, nous voulons pour les détecter, nous sommes convaincus que les jeunes nigérians sont pleins de talents, il faut créer un cadre pour détecter les meilleurs, donc il n’y a rien de mieux qu’un concours et ce concours est donné une certaine orientation, donc on aimerait que ces talents soient utilisé pour le développement, observe le directeur général de l’ANSI.
C’est un concours qui est déjà organisé au niveau des huit (8) régions du Niger plus la diaspora où les gens sont en compétition, venant présenter des solutions, des applications qui peuvent être développées et mises à la disposition de la population. Le Nigérien nous aide à atteindre les objectifs de développement durable, ajoutons-nous.
Cette année en 2018, nous avons décidé d’avoir une catégorie supplémentaire réservée aux Africains car la première édition d’E-TAKARA a réussi au-delà de nos frontières, nous avons été approchés par des pays amis dont le Nigeria, le Rwanda, le Tchad, le Cameroun, la Mauritanie, à propos d’un une dizaine de pays qui souhaitent bénéficier de notre expérience, se félicite le directeur général de l’ANSI.

AKM





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici