Le Président de la République Issoufou Mahamadou rend un hommage au disparu – Le Sahel

0
84


Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a assisté hier matin, à l’Hôpital Général de Référence de Niamey, à la levée du Corps du Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar, décédé le 3 mai 2020 des suites d’une maladie à l’âge de 55 ans. Le Président de l’Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, des députés nationaux, des membres du Gouvernement, le Gouverneur de la Région de Niamey, ainsi que les membres de la famille du disparu, ont assisté à la levée du corps de feu Mohamed Ben Omar.

 

Après la prière mortuaire dirigée par le président de l’Association Islamique par intérim, Cheik Jibril Karanta, le Chef de l’Etat s’est incliné devant la dépouille du défunt. Par la suite, une Fatiha a été prononcé pour le repos de l’âme du disparu. Le Président de la République a enfin présenté ses condoléances à la famille et aux proches du regretté, présents pour la circonstance. La dépouille a ensuite été transportée au cimetière musulman de Yantala de Niamey pour l’enterrement.

Plusieurs fois élu député, le ministre Mohamed Ben Omar a occupé plusieurs postes ministériels dans des précédents gouvernements. Fondateur du Parti Social-Démocrate (PSD-Bassira) en 2015, Mohamed Ben Omar avait rejoint l’alliance soutenant le Président Issoufou Mahamadou, qui l’a nommé en 2016, à l’occasion de son second mandat, ministre de la Recherche, puis ministre en charge de l’Emploi et du travail. Membre de l’Union des scolaires nigériens (USN), principal moule des syndicalistes et des hommes politiques, feu Mohamed Ben Omar fut un dirigeant régional du Syndicat des Enseignants du Niger (SNEN), une des locomotives des revendications démocratiques en 1990 et il était une figure du mouvement contre le régime de restauration du général Baré Maïnassara. Par la suite, il intégra le cabinet du président Baré et son parti, RDP Jama’a.

A la chute du régime du général Baré, son parti a rejoint  la nouvelle majorité formée autour du MNSD. Membre du gouvernement du Président Mamadou Tandja, Mohamed Ben Omar fut un des farouches partisans de la prolongation anticonstitutionnelle du mandat du chef de l’Etat de la 5ème république. Il  fut député et Vice-président sous l’éphémère 6ème République, avant d’être réélu  sous la bannière de son parti RDP, qui rejoint la majorité autour du PNDS. En rupture de ban d’avec sa formation et très critique vis-à-vis de la Renaissance, il créa son parti, le PSD-Bassira en 2015 et se lança pour les batailles législatives de 2016 où il obtint 3 sièges au parlement. Sa formation rejoint la coalition autour du Président Issoufou, victorieuse des compétions de 2016. Il entra au gouvernement en 2016 comme ministre de l’Enseignement Supérieur, avant de rejoindre le Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, à la suite des mouvements estudiantins qui s’étaient soldés par un décès.

Historien de formation et connu pour sa rhétorique, Mohamed Ben Omar est décédé à l’âge de 55 ans.

 

Mahamadou Diallo

(avec ANP)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici