Le Président Issoufou a inauguré une nouvelle usine de traitement des eaux à Goudel – Niger Inter

0
44


Les qualités de grand bâtisseur du Président de la République, Issoufou Mahamadou, ne sont plus à démontrer. Son accession à la magistrature suprême a façonné et modernisé les visages de nos villes, permis le désenclavement de notre pays et, dans la Capitale, la construction de nombreuses infrastructures structurantes : ponts, échangeurs, immeubles de grands standings, des boulevards, hôtels, hôpital de référence, centre international de conférences, bref, difficile de les citer toutes. Il a marqué de manière indélébile tous les domaines de la construction nationale.

Dans le secteur de l’énergie, il a inauguré, rien que ce 17 mars 2021, la centrale thermique de Goudel d’une capacité de 89 MW. Dans celui de l’eau et de l’assainissement, ce jeudi, 18 mars 2021, en présence d’un parterre de grandes personnalités nigériennes et étrangères, il a mis en service la 4ème filière de traitement d’eau potable de la ville de Niamey. C’était au cours d’une cérémonie officielle qu’il a présidée au niveau de Goudel, le quartier de Niamey où l’usine est installée.

L’inauguration et la mise en service de cette dernière infrastructure va, certainement, permettre une nette amélioration de la desserte en eau potable au profit des populations de Niamey sa périphérie.

En effet, grâce à une capacité de production de 40.000 m3/j, l’usine de traitement des eaux de Goudel permettra de desservir directement plus de 200.000 personnes supplémentaires et indirectement 1.300.000 personnes. Ce qui va soulager les souffrances longtemps endurées par les populations de certains quartiers périphériques de la Capitale.

Après avoir coupé le ruban, geste symbolique qui met en service l’usine, le Président de la République a indiqué à la presse publique et privée qui le questionnait, que la première revendication des populations vivant en milieu rural, « ce n’est pas l’école, ce n’est la santé, mais c’est l’eau ».

D’où sa volonté farouche de tout mettre en œuvre pour la résolution des problèmes de l’accès à l’eau partout au Niger.

Le Chef de l’Etat a expliqué que « le Programme de Renaissance a fait de l’accès à l’eau un de ses axes ». L’inauguration de cette usine de traitement des eaux constitue un véritable motif de satisfaction et de fierté pour le Président Issoufou Mahamadou car c’est un des axes dudit programme qui vient d’être concrètement mis en œuvre.

D’après ses explications, la construction de la 4ème filière de traitement des eaux de Goudel a pour but de renforcer le système d’alimentation en eau de la ville de Niamey. Cela

Le Président de la République n’a pas manqué de remercier la France, les Pays Bas, la Banque Européenne d’Investissement et la Belgique, les pays partenaires qui ont financé les travaux de réalisation de l’importante infrastructure.

Il a indiqué que le Gouvernement nigérien a « beaucoup investi pendant ces dix dernières années, dans le secteur de l’eau », hydraulique urbaine et villageoise comprises.

Selon le Chef de l’Etat, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de la Renaissance, de gros investissements ont été réalisés dans tous les domaines. « Nous avons pu réaliser un taux d’investissement moyen annuel sur les 10 ans de près de 40%, ce qui est exceptionnel, et rare, le minimum demandé c’est un taux de 24% », a-t-il précisé.

Ces gros investissements ont permis à notre pays d’enregistrer ces 10 dernières années « un taux de croissance de 6% ». C’est aussi ces investissements dans tous les domaines qui ont fait de notre économie « une des économies les plus dynamiques du monde », a-t-il expliqué. « Je constate avec beaucoup de satisfaction que le Niger n’est plus le pays le plus pauvre du monde », a poursuivi le Président Issoufou. En effet, le rapport récemment publié par la Banque Mondiale en témoigne. Le Niger devance une dizaine de pays au plan mondial, constate-t-on dans le rapport.

« Nous devançons beaucoup de pays compte tenu des efforts de croissance que nous avons soutenus ces dix dernières années et j’espère que ces efforts vont se poursuivre et s’amplifier les années à venir », a-t-il souhaité.

Le Chef de l’Etat a, enfin, indiqué que « le Niger est sur la bonne voie ». Il s’est réjoui « d’avoir placé le pays sur la voie du progrès économique et social ».

Le Projet Goudel 4, comme l’appellent les techniciens, a pour objectif de renforcer le système d’alimentation en eau potable de la Ville de Niamey. D’un coût global de 48,82 milliards de FCFA, il a été financé à hauteur de 14,33 milliards de FCFA par ORI-Pays Bas, 13,77 milliards de FCFA par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), 14,10 milliards de FCFA par l’Agence Française de Développement (AFD) et 6,62 milliards de FCFA) par FINEXPO-Belgique.

Bassirou Baki Edir





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici