Le Real Madrid, le club le plus cher du monde, Paris et Lyon dans le top 30

0
108



Chaque année, KPMG publie un rapport sur la valorisation des plus grands clubs européens. A partir d’une méthodologie, qu’ils rappellent confidentielle, basée sur le total des gains annuels multiplié par un coefficient calculé avec 5 variables (profit, popularité, potentiel sportif, niveau des droits TV et propriétaire ou non du stade), la firme classification précise.

Le top 3 ne bouge pas: Madrid, Manchester et le Barça

Et c’est le Real Madrid que l’on retrouve en tête, avec une valorisation économique estimée à 3,47 milliards d’euros, devant Manchester United, à 3,34 milliards d’euros, et le FC Barcelone, à 3,19 milliards d’euros.

13 clubs sont évalués à plus d’un milliard. En plus des 3 premières villes, on trouve le Bayern Munich (2,8), Liverpool (2,6), Manchester City (2,6), Chelsea (2,2), Tottenham (2,06), Paris Saint -Germain (1,9), Arsenal (1,8), Juventus (1,7), Dortmund (1,2) et Atlético de Madrid (1,1).

Le PSG, premier représentant français, se classe 9e avec un prix fixé à 1,911 milliard d’euros. En 4 ans, entre 2016 et 2020, cette valeur a augmenté de 127%, passant de 843 millions d’euros à plus d’un milliard. Le club de la capitale bénéficie de la forte promotion des droits TV nationaux, de l’amélioration de sa visibilité internationale et de sa popularité.

Il reste néanmoins 9ème alors qu’il est le 5ème club le plus riche du monde, en termes de revenus, à 638 millions d’euros annuels. Le fait qu’il ne soit pas propriétaire du Parc des Princes explique en partie cela, Paris ne peut pas intégrer ce bien à son patrimoine.

Meilleure progression pour l’OL

Le contraire de l’Olympique Lyonnais, qui reste à la 20e place, avec une valeur estimée à 543 millions d’euros, entre Leicester (558 millions) et Everton (533 millions). L’équipe de Rudi Garcia présente le développement européen le plus important sur 4 ans, avec une croissance de 193%, bien devant Tottenham (+ 158%), Inter Milan (+ 146%) ou Liverpool (+ 109%).

C’est parce que l’OL est propriétaire de son stade, le Groupama Stadium, que le club bénéficie d’un coefficient multiplicateur très élevé, en plus de la promotion des droits TV de Ligue 1 et de l’amélioration de sa notoriété internationale.

De grandes disparités en Europe

En détail, pays par pays, il y a 9 équipes de Premier League dans le Top 30, 6 en Liga espagnole, 6 en Serie A, 3 en Bundesliga, 2 en Ligue 1 (PSG et OL), 2 du Portugal, 1 de Turquie et 1 des Pays-Bas. La valorisation totale de tous les clubs représente 39,7 milliards d’euros, soit une augmentation de 51% depuis 2016. De ce total, le top 3 (Real Madrid, Manchester United et Barcelone) représente 25% de l’ensemble et le top 10 66%, qui indique de très fortes inégalités entre les plus riches du continent.

Par exemple, le FC Porto, 30e, vaut 313 millions d’euros, 3,16 milliards d’euros de moins que le tout-puissant Real Madrid. Il faudrait 11 clubs équivalents à Porto pour atteindre la valeur de l’équipe espagnole. En France, idem, Paris vaut 3,5 fois plus que Lyon. La question serait maintenant de savoir si cela se traduit d’un point de vue sportif …





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici